Capleton – Jah Jah City

Capleton est un artiste dont la carrière débute en 1990 avec des morceaux comme Gun Talk . A cette époque il n’est pas encore Rasta et il chante des morceaux slackness et des chansons à la gloire des armes et des gangsters. Son plus grand hit international arrivera plus d’un décennie plus tard après sa conversion à la secte Bobo Shanti du mouvement Rastafari et c’est avec un texte en radicale opposition avec ce qu’il chantait auparavant qu’il réussira à toucher un public mondial!

NDT : *John Crow est le nom qu’on donne aux vautours en Jamaïque
*John Brown est un nom générique pour un individu lambda
* En Jamaique est dans sa musique il y a de nombreuses références a Sodome et Gomorrhe ce n’est pas toujours en référence aux pratiques homosexuelles spécifiquement mais plutôt de la déchéance générale qui est symbolisé dans la Bible par ces villes
* Capleton fait référence a ce que les Bobos considèrent comme une prophétie de Marcus Garvey qui leur dit que la ville deviendra dangeureuse et qu’il faut s’en eloigner de 15 km. C’est a Bull Bay hors de Kingston que les Bobos établissent leur camp.

La ville de Jah Jah, la cité de Jah Jah
Ils veulent la transformer en ville de cowboys

Je et je dis que c’est la Vie que je et je promouvons au plus haut des niveaux
(tu as intérêt à savoir)
Et donc nous brûlons leurs concepte maléfique
Car nous disons que la mort est une destruction pour l’Humanité
c’est ce que je dis (tu as intérêt à savoir)
Regardez là maintenant

Lire la suite

Publicités

Super Cat – Fight Fi Power

La musique jamaïcaine a toujours eu vocation à transmettre des messages, à se servir du medium de la musique pour raconter une histoire ou pour décrire une situation ou tout simplement exprimer des sentiments et sensations. Cette musique a aussi un coté éducatif avec des textes qui vont jusqu’à enseigner l’histoire et la mettre en parallèle avec le monde dans lequel on vit. Un des DJ qui est le plus habiles dans cet exercice pédagogique est Super Cat qui avec ce texte nous raconte comment au travers des ages les Hommes ont lutés pour obtenir le pouvoir sur les autres .

NDT :  » Oh me, oh my  » est une expression anglaise difficile à traduire mais qui est une réaction à un événement surprenant ou inquiétant.

Bon sang, quel bénéfice y a t’il a obtenir le monde entier tout en perdant ton âme pour un paquet d’argent et d’or.
Il s’agit de prendre les problèmes et de le mettre dans un trou

Lire la suite

The Congos – Children Crying

Lorsque l’on demande à l’immense majorité des fans de reggae de citer un album incontournable pour quelqu’un souhaitant découvrir la profondeur et la beauté du reggae c’est souvent  » Heart Of The Congos » qu’on entend en réponse. Cet album produit et conçu musicalement par Lee Perry et enregistré dans son mythique studio Black Ark, est un chef d’oeuvre qui nous montre le plein potentiel des Congos et Lee Perry qui sont a cette époque au sommet de leur art.Que ce soit les harmonies angéliques de choristes et le lead unique de Cedric Myton ou que ce soit les couches d’effets novateurs et de techniques de mixages inédite de Perry, cet album surprend et ravi du début à la fin. Ce qui caractérise les Congos sont ces 3 voix qui se répondent du falsetto de Cedric Myton au barriton de Watty Burnett, ils s’associent parfaitement pour créer une ambiance dense mais légère, spirituel mais plein de réjouissance, avec des messages sérieux emplis de douceur! Ce morceau prend la forme d’une supplique à Jah, rappelant que il y a des enfants de Dieu perdus et pleurants dans la Nature Sauvage et demandant un nouveau Prophète pour les mener vers le Bien !

Jah Jah
les enfants pleurent dans la Nature Sauvage
et ce n’est pas bon
Jah Jah
les enfants pleurent dans la Nature Sauvage

Lire la suite

Michael Rose – Too Blessed to be Stressed

Michael Rose est un artiste qui est devenu connu en tant que chanteur et compositeur au sein du groupe Black Uhuru. Il avait entamé une carrière solo auparavant sans grand succès, en imitant le style vocal de Dennis Brown. Avec Black Uhuru, il signe de nombreux hits qui deviendront des anthems du reggae. Ce groupe a toujours eu un formation en changement et au milieu des années 80 Rose quitte le groupe pour retenter sa chance en solo. Il mettra un certain temps avant de renouer avec le succès mais sa carrière connait une deuxième vie à partir du milieu des années 90 et jusqu’à aujourd’hui il continue de produire des morceaux et des albums de qualité comme avec ce titre des années 2000!

NDT : la première phrase est issus du Psaume 91 et est très souvent cité par les chanteurs Rastas.

Celui qui habite dans la demeure secrète du Très Haut
repose à l’ombre du Tout Puissant

Lire la suite

Gregory Isaacs & U Brown – The Border

La deuxième moitié des années 70s marque l’apparition d’un nouveau format commercial, le 12 pouces Maxi 45 Tours. En Jamaïque où depuis déjà quelques années on sort des versions instrumentales des morceaux chantés c’est l’occasion de pouvoir enchaîner cette version instrumentale sans coupure et donc de créer un morceau qui passe d’environ 3 minutes à des morceaux qui peuvent aller jusqu’à plus de 9 minutes! Les producteurs se rendent aussi compte que pour les DJ, qui gagnent de plus en plus de popularité à cette période, c’est un format qui permet de combiner la version chantée avec la version toastée et la version instrumentale se retrouve sur la face B. Tels qu’ils le font en soirées sound systems, les DJ ont tendance à rebondir sur le texte du chanteur pour donner leurs sentiments sur la question. C’est ce que l’on peut voir ici avec ce Hit de Gregory Isaacs au meilleur de sa forme qui nous livre un texte poignant sur la volonté de quitter une situation et une vie qui le retiennent dans la difficulté. U Brown est à cette periode l’un des DJ les plus en vue et il signe l’un des ses titres les plus reconnus ici en reprenant le message de Gregory et y ajoutant sa fouge et son savoir-faire appris de l »Originateur U Roy!
Un classique indémodable qui résonne toujours à travers le monde.

NDT quand on parle de Rome pour les rastas c’est plus général que la ville mais plutôt la ville comme symbole d’un système , Rome = Babylon
De la même manière Le Pharaon est un symbole du Mal et les Rastas font souvent l ‘analogie entre la situation des Israelites du temps de Moïse et la situation de la diaspora noir descendante de l’esclavage.

Si je pouvais atteindre la frontière
Alors je la traverserais
Amène moi s’il-te-plait à la frontière
quel qu’en soit le prix
Car je pars d’ici

Lire la suite

Gregory Isaacs – Thief A Man

Gregory Isaacs a grandi dans les ghettos les plus durs de Kingston et naturellement ce vécu se ressent dans sa musique et ses textes. Ici c’est le questionnement sur le vol entre les pauvres. Il fustige ceux qui volent à des gens qui sont dans la même situation de précarité qu’eux en allant jusqu’à voler au Rastaman pourtant généralement respecté pour sa neutralité et son mode de vie.

NDT ici, comme souvent, l’orthographe du titre n’est pas forcement celui qui est inscrit sur le label et c’est plutôt « thiefer » ( une modification jamaïcaine ) que « Thief A Man » .

A cette époque Gregory Isaacs n’avait pas encore connu ses addictions aux drogues d’ou la phrase  » I ain’t no junkie  » qu’on lit avec tristesse quand on connait la suite…

NDT : ne connaisnat pas trop le monde du crack, quelqu’un ma expliqué que les cendres sont utilisé pr fumer le crack , c’est don la raison du  » i don’t use ash »

Ne continue pas comme ça, ne continue pas comme ça
Voleur, tu es simplement un rouage dans le plan de babylone
Voleur, tu voles même à un Rastaman
Frère Voleur, tu voles même aux nécessiteux

Lire la suite

Gregory Isaacs – Material Man

Gregory Isaacs est largement reconnu comme étant l’un des plus grands compositeurs de textes de la musique Jamaïcaine. Pour moi la beauté d’un texte ne se définit pas par sa longueur ni par les mots compliqués qu’il peut contenir mais par la capacité de l’écrivain à nous faire ressentir des émotions, a visualiser des situations et finalement à rendre personnelle l’expérience de l’écoute de ce texte en nous permettant, à travers les mots, de nous approprier ce dont le chanteur nous parle. Gregory Isaacs est le chanteur dont les textes sont capables de parler à tous, qu’il nous parle d’amour comme souvent ou bien qu’il aborde comme ici des thèmes conscients et militants de la vie auquel nous pouvons nous référer!
Ce morceau apparaît sur l’album Night Nurse, le premier qu’il sort avec Island et qui marque le début de sa carrière réellement internationale avec une maison de disques qui assure une promotion sérieuse de son travail.

Je veux vraiment savoir maintenant

Je sais que tu n’étais pas là
Lorsque je trimais comme un esclave
Et pourtant tu reste en retrait détendu
et profite de toute la richesse
Est ce les choses matérielles que tu poursuis
Ou est ce des louanges que tu donnes à Rasta

Lire la suite

Iba Mahr – Great is H.I.M

Iba Mahr est un artiste relativement jeune qui fait parti de cette nouvelle vague d’artistes jamaïcains qui souhaitent un retour au Reggae plus mélodieux, aux texte plus spirituels et militants. Préferant des musiciens que des riddims programmés sur un ordinateur ils s’efforcent de produire de la musique positive et consciente! Ici il s’agit d’un morceau de louanges a Dieu sous la manifestation de Haile Selassie I. Le texte est ponctués de références bibliques et nous enjoint à vivre mieux en considérant la grandeur se Sa Majesté Impériale
ou H.I.M en anglais !

références bibliques : Psaume 91.1
Jean 14.2
Pasuame 18.2

NDT : Iba Mahr utilise parfois I pour parler de qqun qui n’est pas lui, c’est le I que nous sommes tous ou encore le I créateur.

Oui L’Afrique étends ses mains
Et donne des remerciments pour cette délivrance
D’un homme qui se tient droit dans son être
Qui est descendu sur les montagnes de Sion

Lire la suite

Junior Reid – Woman Change Your Ways

Le début des années 80 c’est l’age d’or du Rub A Dub. Le Rub A Dub pour faire simple c’est une musique destiné à ce que les couples dansent collés serrés! C’est une époque où les thématiques de l’amour et du quotidien prédominent et ici Junior Reid réagit à une étude qui disait à l’époque qu’il y avait dans le monde plus de femmes que d’hommes. C’est l’occasion pour lui de justifier le fait d’avoir plusieurs relations en même temps et de dire aux femmes que c’est à elles de changer leurs attitudes!

nd: Il utilise un proverbe jamaïcain « old fire stick catch quick » ce qui veut dire un amour qui à déjà existé renaît facilement.

nd : La référence à Salomon a surement un lien avec le fait qu’il avait de nombreuses femmes et qu’il est connu pour sa sagesse..

Les femmes se battent pour les hommes
Femme femme

Lire la suite

George Dekker – Foey Man

George Dekker est le frère du légendaire Desmond Dekker et pendant l’époque du rocksteady il signe quelques hits locaux tels que celui ci à son nom et rejoint les Pioneers, grand groupe de rocksteady !
Le thème est un classique de la musique jamaïcaine, celui de le personne qui use et abuse des gens pour son profit et le rejet de ce genre d’attitude !

Arnaqueur, arnaque
Je dis arnaqueur ouais

Lire la suite

Admiral Tibett – Words Of My Mouth

Admiral Tibett est un artiste des années 1980s qui s’est développé autour du label de King Jammy’s et des ses productions digitales. Auteur de quelques gros hits dans les dancehalls jamaïcains il reste peu connu à l’extérieur de la Jamaïque et plus particulièrement du monde du sound system. C’est pourtant un chanteur qui à une voix très reconnaissable et un style original et qui écrit toujours des morceaux aux thèmes conscients et positifs!
Içi il reprend le Psaume 19 verset 14 qui dit  » Let the words of my mouth and the meditation of my heart be acceptable in thy sight  » ou en français  » que les propos de ma bouche et la méditation de mon cœur te soient agréables « . Mais plutôt que de simplement reprendre le Psaume il développe l’idée et la rend moderne et d’actualité dans le contexte de la musique!

Je ne suis pas venu ici tel un agneau qui vient a l’abattage
Je ne suis pas venu ici en tant que imposteur
Je ne suis pas venu ici en tant qu’exploiteur
Je suis venu représenter le Père

Lire la suite

Tony Tuff – Oh What A Day

Tony Tuff est un chanteur à la voix reconnaissable parmi toutes qui a commencé sa carrière avec les African Brothers aux cotés de Sugar Minott! Il reste méconnu du grand public et même si il a un talent indéniable il n’a jamais réellement signé de gros Hit a son propre nom. Cela dit il a d’excellentes productions à son actif comme ce  » Oh What A Day »!

Le thème apocalyptique est commun aux années 70s et débuts des années 80s où beaucoup de Rastas pensent qu’un changement planétaire est imminent. Je trouve ce morceau particulièrement émouvant dans son intensité et il reste à mon avis un des meilleurs du genre !

Ô quel jour merveilleux ca sera

Ô quel jour extraordinaire ca sera
lorsque chaque homme sera libre
Ô quel jour extraordinaire ca sera
lorsque chaque homme sera libre

Lire la suite

Tenor Saw – Run Come Call Me

Le business de la musique jamaïquaine à depuis ses débuts été un business geré de manière relativement amateur et qui été controlé pour la plupart par des producteurs aux manières d’agir peu orthodoxes pour ne pas dire autre chose. La majorité des artistes ayant peu ou pas d’éducation et n’ayant pas beaucoup de poids dans une discussion quand au paiment dû pour une production, les producteurs en profitent pour leur payer des salaires misérables et ne leur donner aucun droit sur les revenus engendrés… Pour ce qui est du live c’est à peine mieu avec de nombreux promoteurs verreux qui payent mal ou pas du tout les artiste pour leur prestations.. Tout ça commenca à changer à la fin des années 70s et surtout dans les années 80 lorsque les tout le monde commence à etre au courant que le reggae dégage d’importants bénéfices et chacun veut un part plus équitable! Içi Tenor Saw explique très clairment la situation!

NDT : Ali Button est le nom générique donné au travailleur indien venu travailler en Jamaïque et qui se fait exploiter pour une misère.

Tu cours m’appeller pour me faire venir
Tu cours m’appeller pour me faire venir
Mais assures toi que lorsque j’ai fini de travailler
Que je puisse être payé

Lire la suite

Morgan Heritage – Don’t Haffi Dread

Peut être le tube le plus emblématique de ce groupe aux origines jamaïquaines mais qui a évolué aux états unis. C’est un grand débat parmis les Rastas, faut il avoir des dreadlocks ou pas? Ce que dit l’Histoire c’est que les premiers Rastas ne portaient pas pour la plupart de dreadlocks et que c’est quelquechose qui s’est développé dans les années 50s. Pour certains il s’agit de suivre un Voeu du Nazir et suivre les règles édictées dans le Lévétique. Pour d’autres il s’agit de ne pas entraver la nature et donc de laisser faire ses cheveux qui naturellement s’enmellent et forment des lcoks. Pour ma part ça à été quelquechose qui m’a été personel et qui ma rappelé au fur et au mesure des années le chemin et les choix que j’avais pris. En tout cas ce morceau a fait polémique à sa sorti et le thème continue toujours d’alimenter les débats !

Tu n’as pas besoin d’avoir de dreads pour etre rasta ( pas besoin de dreads)
Il ne s’agit pas de quelquechose uniquement lié aux dreadlocks
C’est une conception divine du coeur

Lire la suite

John Holt – Police in Helicopter

Alors aussi surprenant que ça puisse paraître, j’ai traduit peu de chansons qui parlent d’herbe! C’est une plante qui fait partie de la société jamaïquaine depuis longtemps et qui, avec le développement du Rastafarisme et son usage ritualisé, est devenue emblématique du reggae et de la Jamaïque. Içi c’est un classique sur le thème avec une approche très militante. En effet John Holt, d’habitude plus habitué des ballades amoureuses, réagit avec véhémence aux opérations du gouvernement pour trouver et détruire la Ganja!

Oui chef, oui chef, oui chef, oui chef

Les policiers en helicoptère, cherchent la marijuana
Les policiers dans les rues cherchent la collie ( ndt un type de ganja)
Les soldats dans les champs, brûlent la collie
Mais si vous continuez à brûler la collie
Nous allons brûler vos champs de canne à sucre

Lire la suite

Jah 9 – Avocado

Dans une optique de rester aussi d’actualité que possible tout en choisissant des morceaux qui me plaisent et de nouveaux artistes intéressants il fallait bien faire un morceau de cette artiste assez novatrice! Issue de cette nouvelle génération de Rastas conscients qui forment le renouveau du « New Roots » elle pose ici un texte sur un des fruits tropicaux les plus délicieux et bénéfiques pour la santé, l’avocat, et son impact sur sa vie!
Ce morceau nous rappelle à quel point les jamaïcains peuvent êtres emphatiques lorsque il s’agit des choses qu’ils aiment !

*a noter qu’en Jamaïque les avocats sont appelés  » pear  » ce qui est le mot pour poire mais « avocado » est utilisé aussi !

Copasetic est un mot jamaïcain qui signifie « parfait » ou  » en place  »

J’ai un petit jeune qui s’appelle Orlando
Il a un lopin de terre a l’Est juste par là
Il sait que j’aime mon estomac car c’est comme ça qu’on ma elevé
Et ce que je préfère c’est quand il m’ammène des avocats

Lire la suite

Dezarie – For The People

La puissance de la musique et pour moi tout particulièrement du Reggae tient à son impact autant mental que physique! A chaque fois que j’entends ce morceau, que ce soit la musique ou les textes, me touche profondement au point de faire mouiller les yeux! Parfois la musique et les textes parviennent à toucher et exprimer des choses en nous qui restaient inexeplicables ou inexprimables et c’est là une des choses les plus puissantes qui existe! Dezarie toujours aussi revoltée nous parle du rejet de ce monde qui nous tire vers le bas et un retour à une manière de vivre plus en équilibre avec la réalité! Pour le peuple par le peuple!

Pour le peuple
Par le peuple

Lire la suite

Damian Marley – Welcome To Jamrock

L’un des nombreux enfants de Bob qui poursuivent une carrière artistique, Damian est un peu différent des autres. En effet plutôt que de se contenter, et il pourrait très bien le faire, de reprendre le style et les chansons de son père il a preferé se forger sa propre identité et son propre style. Ce morceau n’est pas son premier hit mais c’est sans aucun doute le plus gros que ce soir pour lui ou pour les autres descendants Marley. Ce morceau reprend, en la metant au gout du jour, la version d’Ini Kamoze World A Reggae, lui même inspiré de  » This is Reggae Music » de Zap Pow. Damian sample aussi le refrain très relatif à son propos  » out in the streets they call it murder  »

NDT : 1/ on remarque içi l’utilisation du mot « bleach » il ne s’agit pas de javel dans ce cas mais du terme d’argot/patois pour désigner le fait de veiller tard ou faire nuit blanche.

2/ en Jamaïque le plus souvent lorsque on parle de Sandals on ne parle pas de chaussures mais du grand hotel de ce nom qui est un gros employeur et qui a été melé à des histoires louches …

3/ Mercie Gilles de m’avir preciser que Backto est un ghetto de KIngston et Jr Gong nous fait la comparaison entre les deux !

4/ Il y ades nombreux surnoms pour la Jamaïque, quelques exemples : Jamdown, Jamrock, Yard…

Dans la rue ils appellent ça le meurtre

Lire la suite

Midnite – Pagan Pay gone

Une des raisons pour lesquelles j’ai commencé à traduire des textes c’est pour pouvoir comprendre des chansons comme celle çi! Midnite et plus particulièrement son chanteur Vaughn Benjamin ont composé des textes avec une force et une portée phénoménale. Vaughn Benjamin a une approche très singulière de la langue et il la déconstruit, reconstruit et y expose des similiraitées ou des coïncidences particulièrement saisissantes. Ca va être dur de pouvoir vraiment tout percevoir avec la traduction mais je vais tenter de faire passer le message quand même!
Le premier exemple est dans le titre ou en anglais païen se dit Pagan ce qui se prononce comme Pay Gone, la paye a disparu, : vivant dans un système païen lorsque on reçoit sa paye elle disaprait!

License peut devenir lie sense, le mensonge en guise de sens ou bien le snes du mesonge.

Ô mon Jah Selassie I
O Jah maintenant

Vivant dans un sytème païen
A chaque fois que tu reçois ta paye, ta paye disparait
Regarde, Jah mon Roi
Regarde, Jah mon Roi

Lire la suite

Echo Minott – Lazy Body

Echo Minott fait parti de ces artistes emblématiques des années 80. Alors qu’il commence à chanter à l’age de 17 ans, à la fin des années 70, c’est dans la décennie suivante qu’il explose avec des morceaux devenus anthems comme celui çi.
Le thème risque de froisser certaines demoiselles habituées à une organisation de la société différente mais finalement Echo ne fait que mettre en mots des choses acceptées à l’époque dans la société Jamaïquaine! Vous remarquerez d’ailleurs que c’est un texte exclusivement en patois…

Pas de corps fainéant, pas de corps fainéant

Je ne veux pas d’un corps fainéant, pas de corps fainéant
pas de corps fainéant

Lire la suite

Buju Banton – Not An Easy Road

Buju Banton est un lyriciste hors pair dans tout les styles de texte auquels il s’essaye. Que ce soit au début de sa carrière avec les titres slackness et violents ou plus tard dans sa carrière après sa découverte de Rastafari ses textes ont une capacité à toucher l’auditeur au plus profond et à évoquer des émotions parfois difficiles. Içi il nous parle du chemin de la vie qui peut être semé d’embuches et qui pour certains peut devenir insupportable. Je dédie cette traduction à Alexandre.

NDT :Ababa Janhoy : il s’agit d’une erreur courante dans le reggae d’un titre de Haile Selassie Aba Janhoy ce qui se traduit par Père Majesté alors que Ababa Janhoy ca serait fleur majesté!

Je vais m’en sortir
Dans le coin on va s’en sortir
Et moi pour de vrai je suis là pour le prendre
je serais là pour sur, pas d’inquiétudes

Lire la suite

Dezarie – Gone Down ( Babylon Funeral )

Ce que j’aime particulièrement chez Dezarie, cette talentueuse chanteuse des îles Vierges, c’est la verve qu’elle met dans ses textes. La détermination et la force de ses convictions sont évidentes à l’écoute de textes comme celui çi oû elle nous annonce la chute de Babylone. Musicalement c’est ultra solide avec aux commandes Ron Benjamin, un des fondateurs de Midnite dont la plupart des musiciens sont réunis içi aussi. Fatal !

NDT : au sujet de Vieques , c’est une des grandes villes du Puerto Rico, un territoire autonome des Etats Unis, oû l’armée Américaine avait un site de test de missiles oû ils bombardaient la terre et la mer jusqu’à que les protestations firent cesser tout ça .

Tu chutes, tu chutes
L’enterrement de Babylone
Tu chutes, tu chutes

Ceux qui font leur lois et leurs politiques
C’est eux qui veulent nous manipuler comme des marionettes
Et votre numero d’identité et de sécurité sociale
Vous cherchez seulement à garder vos yeux maléfiques sur nous
Les yeux de voyeurs ( ndt : Peeping Tom est un nom générique pr un voyeur )
L’oncle Tom garde ses yeux sur nous

Lire la suite

Macka B – Don’t Drink Too Much

Macka B est un Deejay anglo-jamaïquain parmis les plus talentueux. Là oû il excelle c’est dans le texte narratif et ses chansons sont très souvent descriptives pour arriver à faire passer son message. Içi le message est assez clair « il ne faut pas trop boire  » et il est illustré très humoristiquement!

Il y a des gens leur idée d’une bonne soirée c’est d’aller au Pub, boire quinze pintes et puis de vomir

Ils boivent trop et ne le supportent pas
Ne bois pas trop si tu ne tiens pas
Ne bois pas trop si tu ne supporte
Ne bois pas trop si tu ne tiens pas

Lire la suite

Queen Ifrica – Protect and Serve

Queen Ifrica est une artiste versatile et talentueuse des années 2000. Fille du légendaire Derrick Morgan et femme de Tony Rebel elle a complétement reussi a se forger une propre identité et elle varie entre le DJ style ( plutot rare pour les femmes ) et le chant plus classique. Ses textes sont toujours très intelligents et nuancés et elle a toujours un point de vue interessant !

Le gouvernement et la police
Les citoyens et la police
Les chauffeurs de taxi et la police
Tout le monde est en geurre contre la police
Qui a fait que les choses en arrivent là
Ca fait un moment que j’ai pas vu un flic se détendre dans une soirée sound système

Lire la suite

Anthony B – World a Reggae

Anthony B nous livre içi un superbe texte sur le reggae, ses origines et son impact! Pour ce faire il reviste le morceau et le refrain de  » World a Reggae  » de Ini Kamoze! Toujours aussi bon à l’écriture ce texte parle pour lui même !

Bienvenue dans nos vibrations jamaïquaines
Irie ( NDT dans un état de béatitude ) c’est comme ça que je me sens

Un monde entier de reggae est là
Il te fait danser avec ta copine ( ndt daughter pr les rastas s’applique à toutes les femmes et pas seulement sa progéniture feminine )

Lire la suite

Nora Dean – Barbwire

Nora Dean est une artiste qui a peu produit mais qui a sorti un gros hit ( celui çi) et des production généralement de très grande qualité. Içi on est dans les années rocksteady et les textes sont souvents courts mais évocateurs je vous laisserai comprendre ce que vous voulez avec celui çi ! Ah grand coup de  » Aïe aïe aïe  »

Oh maman
J’ai rencontré un garçon l’autre jour
Il a du barbelé dans le caleçon
Oh maman
J’ai une brique dans mon sac
je le frappe fort avec sur la tête
Oh mama

Lire la suite

Black Uhuru – Fit you haffi fit

Black Uhuru est un groupe assez singulier en Jamaïque du fait de ses nombreux chanteurs lead. Originelement créé par Duckie Simpson et Don Carlos ce dernier quitte rapidement le groupe pour une carrière solo. Par la suite il y a eu de nombreux chanteurs lead, les plus reconnus et ceux qui ont écrits les plus grands hits étants Michael Rose et Junior Reid. C’est justement Junior Reid qui rejoint Black Uhuru pour remplacer Michael Rose au milieu des années 80Ss qui est l’auteur de ce superbe texte sur la necessité d’être en bonne forme physique et les bienfaits du régime végétarien pour être un chanteur à succès !

Oui il te vaut mieux être en bonne condition
Tu as interêt a être en bonne condition
Oui il te vaut mieux être en bonne condition

Pour obtenir un Hit tu dois être en bonne forme
Il faut être en forme forme forme
Pour obtenir un Hit tu dois être en bonne forme
Il faut être en forme forme forme
Pour rentrer au hit parade il faut être malin
malin malin malin
Pour rentrer au hit parade il faut être malin
malin malin malin

Lire la suite

Harry Belafonte – Day O ( Banna Boat Song )

Harry Belafonte est le premier artiste à avoir popularisé la musique jamaïquaine internationalement! D’origine jamaïquaine, c’est aux Etats-Unis qu’il grandit et vit et c’est la bas qu’il connaitra le succès planétaire. Son premier album, oû il revisite certains standards de la musique traditionelle jamaiquaïne, se vend si bien qu’il détronne LA star de l’époque Frank Sinatra en termes de ventes d’albums!
Ce morceau est peut etre celui qui est le plus connu dans le monde et c’est une chanson de travailleurs des plantations qui est chantée pour se donner du courage à la tâche.

Ô-jour, ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Jour, je dis jour, je dis jour, je dis jour
Je dis dis jour, je dis ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

On travaille toute la nuit avec seulement qulques gorgées de rhum
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
On empile les bananes jusqu’à que la matin arrive
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Viens, monsieur le pointeur, viens pointer mes bananes ( ndt celui qui tient les comptes)
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Viens, monsieur le pointeur, viens pointer mes bananes
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

On soulève des régimes de 6 pieds , 7 pieds , 8 pieds ( ndt de hauteur )
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Des régimes de 6 pieds , 7 pieds , 8 pieds
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Ô-jour, ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Jour, je dis jour, je dis jour, je dis jour
Je dis dis jour, je dis ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Une superbe grappe de bananes mûres
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Une tarantule noire hautement fatale
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

On soulève des régimes de 6 pieds , 7 pieds , 8 pieds ( ndt de hauteur )
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Des régimes de 6 pieds , 7 pieds , 8 pieds
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Ô-jour, ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Jour, je dis jour, je dis jour, je dis jour
Je dis dis jour, je dis ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Viens, monsieur le pointeur, viens pointer mes bananes ( ndt celui qui tient les comptes)
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Viens, monsieur le pointeur, viens pointer mes bananes
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

Ô-jour, ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi
Jour, je dis jour, je dis jour, je dis jour
Je dis dis jour, je dis ô-jour
La lueure du jour arrive et je veux rentrer chez moi

ENGLISH PATOIS :

Day-o, day-o
Daylight come and me want go home
Day, me say day, me say day, me say day
Me say day, me say day-o
Daylight come and me want go home

Work all night on a drink of rum
Daylight come and me want go home
Stack banana till de morning come
Daylight come and me want go home

Come, Mister tally man, tally me banana
Daylight come and me want go home
Come, Mister tally man, tally me banana
Daylight come and me want go home

Lift six foot, seven foot, eight foot bunch
Daylight come and me want go home
Six foot, seven foot, eight foot bunch
Daylight come and me want go home

Day, me say day-o
Daylight come and me want go home
Day, me say day, me say day, me say day, me say day, me say day
Daylight come and me want go home

A beautiful bunch of ripe banana
Daylight come and me want go home
Highly deadly black tarantula
Daylight come and me want go home

Lift six foot, seven foot, eight foot bunch
Daylight come and me wan’ go home
Six foot, seven foot, eight foot bunch
Daylight come and me wan’ go home

Day, me say day-o
Daylight come and me wan’ go home
Day, me say day, me say day, me say day…
Daylight come and me wan’ go home

Come, Mister tally man, tally me banana
Daylight come and me want go home
Come, Mister tally man, tally me banana
Daylight come and me want go home

Day-o, day-o
Daylight come and me want go home
Day, me say day, me say day, me say day
Me say day, me say day-o
Daylight come and me want go home

TRANSLATION COPYRIGHT JAMES DANINO

Midnite – Late Night Ghetto

J’ai été voir le nouveau groupe du chanteur de Midnite, Akae Beka, cette semaine et en entendant cette chanson je me suis rappellé à quel point je l’aimais!
C’est plutôt rare dans le repertoire de Vaughn Benjamin les chansons qui parlent de l’amour dans le sens de relations amoureuses, mais étant le grand parolier que l’on connait lorsqu’il en parle ça donne de superbes résultats comme içi !

Une chanson qui s’appelle « Late Night Ghetto  » (ndt
Ghetto tard la nuit )

Si tu parles à ta femme des mouvements d’étoiles dans le ciel
D’une lumière de loin qui brille dans ses yeux
Chaque recoin du coeur est empli d’amour
Alors que vous partagez et concluez
Pendant ce temps Lone Ranger ( ndt un cowboy solitaire masqué )
continue de porter son déguisment
Fait en sorte que l’homme qu’elle voit soit celui qu’elle entende
Apporte lui le fruit du soleil
Et retire lui sa double vision
Jusqu’à ce qu’elle dise

Lire la suite

Tony Tuff – Rumors of War

Tony Tuff est un artiste méconnu du grand public mais très apprécié de tous les amateurs avertis! Il a commencé sa carrière au sein des African Brothers aux cotés de Sugar Minott et Derrick Howard (qui deviendra Eric Bubble et signera quelques singles a son propre nom ). Doté d’une timbre inimitable Tony Tuff excelle dans le  » wailing style  » ce style évocateur d’un pleur ou d’un cri! Içi le texte décrit une situation jamaïquaine de son époque mais qui reste d’actualité pour une grande partie du monde aujourd’hui, la geurre fratricide entres membres de la race humaine! Le titre et ce thème de  » rumors of war  » est aussi une référence à l’Evangile de Mathieu 24 :  » Il y aura des geurres et des rumeurs de geurres  » à propos de la période autour de la revenu du Christ sur Terre.

Rumeurs de geurres, rumeures de guerre, rumeures de geurre
Partout oû tu vas
Les gens se battent plutôt que de s’unir
Se battent contre les leurs
Mais comment peut on les arreter
si l’on ne peut les interchanger
Leurs vie pour eux
Ils se battent pour la survie
Se battent pour une vie meilleure

Lire la suite

Eek A Mouse – Nutron Bomb

Au-dela de son physique ( il mesure 2 mètres! )et de son image caractéristique, Eek A Mouse avait aussi une nouvelle approche de l’expression lyrique. Créant un style à lui avec ses onomatopées  » bong beng bedi bong  » il est aussi assez original dans son contenu. Il parle de sujets locaux et internationaux comme içi et c’est des artistes comme lui qui font dire que le Reggae est une musique à caractère informative et pédagogique. Les thèmes qu’il aborde içi sont ceux de la Guerre Froide et les actualitées du moment et presque 40 ans plus tard on peut constater que malheureusement ses textes sont toujours d’actualité !

L’un d’entre eux est un américain
Alors que l’autre est un russe
L’un s’appelle Breshnev
et l’autre Reagan
L’un s’appelle Breshnev
et l’autre Reagan
Toute la journée ils fabriquent des bombes à neutron
Et d’autrefois des armes sophistiquées

Lire la suite

Aswad – African Children

La musique jamaïquaine a fait des émules partout dans le monde, mais en premier dans les pays oû il y avait une immigration jamaïquaine. L’Angleterre a fait venir des dizaines de milliers de jamaïquains pour travailler dans les années 50s et 60s surtout et ces immigrés ammènent avec eux leur musique et bien sur leur culture. Aswad est un groupe de la première génération d’enfants nés de cette vague d’immigration. Ils ont un son proche du reggae originel de leur temps tout en ayant une touche qui les rends distinguables d’un groupe jamaïquain. Justement le thème de ce morceau c’est le sort des immigrés noirs et de leurs conditions de vie en Angleterre! Ceux qui ont grandis dans nos cités françaises reconnaitront qu’il n’y a aucune différence à ce niveau la d’un coté de la Manche ou de l’autre ….

Les enfants africains
Sont içi bas vivants dans une situation bétonée
Les enfants africains
Pourtant ils ne savent pas d’oû ils viennent
Les enfants africains
Içi bas dans une situation bétonée
Les enfants africains
Ils ne savent pas d’oû ils viennent

Lire la suite

Shabba Ranks – Love Punnany Bad

Shabba Ranks est un artiste qui a émergé des sound systems à la fin des années 80 et à connu un succès international fulgurant. En effet il est signé chez une grande maison de disques americaine, Epic Records, et l’album qu’il signera avec eux lui vaudra deux Grammy Awards et fait de lui l’un des seuls artistes jamaïquain, mis a part la famille Marley, à avoir été reconnu à un niveau international comme ça !
J’ai longtemps hésité a traduire ce genre de texte car Shabba Ranksa toujours été connu pour ses textes « slackness », c’est a dire traitant de sexe d’une manière un peu vulgaire, mais cela fait aussi partie de la culture jamaïquaine et ca à un interêt que ça soit compris!

C’est l’occasion de rappeler que  » punnany » ou « pum pum » sont des mots qu’on associerait plus à « choupinette » ou le « minou » et ne sont pas vulgaire ni choquant comme « chatte » ou d’autres termes plus crus mais plutot des termes que des enafants pourraient employer .

ALors vous voyez ce punaise( ndt euphemisme ) morceau de viande
que les filles ont juste dans leurs shorts, sous leurs robes et dans leurs pantalons
Je l’aime à fond
Mais je ne le mettrais pas devant mes dollars ni mon Dieu

Lire la suite

Buju Banton – Politics Time Again

Le reggae a depuis toujours été une musique politique et militante. En effet les partis politiques jamaïquains on souvent utilisé des artistes et leurs morceaux pour faire la promotion de leurs campagnes ou pour se donner une bonne image. Le premier ministre Edward Seaga a même été l’un des tout premiers producteurs de l’île
c’est pour dire … En france nous sommes en plein période éléctorale et il y a de fortes chances que Marine Le Pen, et ses idées nauséabondes, soit élue et l’alternative est un parfait représentant du système qui mène le monde à sa perte! Pour dire le choix est horrible et il en est souvent de même dans ce système politique que beaucoup d’artistes reggae du monde entier dénnoncent et combattent. Içi Buju Banton nous livre un texte d’une construction et d’une justesse épatante sur la politique en Jamaïque mais qui s’applique pour beaucoup au reste du monde…

Pourquoi mon peuple souffre t’il tant ?
Qui est ce qui devrait être réelment triste ?
Est ce une melancholie malplacée ?

Lire la suite

Gregory Isaacs – Tribute to Wadee

Gregory Isaacs est plus connu pour ses superbes chansons d’amour et c’est sûr que c’est dans ce genre qu’il a le plus produit. Cependant il a composé d’excellents titres sur toutes les thématiques et içi il aborde d’une manière originale et touchante la vie d’un ami qui se fait emprisoner, on ne sait pas pourquoi… Une histoire très jamaicaïne de la lutte contre l’oppression !

J’ai reçu un mot de Wadee l’autre jour
Ces quelques lignes sont tout ce qu’il a écrit
et dit

Lire la suite

U Brown – Gal So Bad

U Brown est un des ces DJ qui ont caracterisé le toasting et ont enregistré des hits internationaux et donc contribué à légétimer cette forme d’expression qui été un peu consideré comme étant inférieur à celle des chanteurs. Elève du Parrain de tous les DJs, Daddy U Roy, il a notament été DJ résident pour des sound systems légéndaires tels que King Tubby’s Hometown HiFi, King Stur Gav, Socialist Roots ou encore Jack Ruby! C’est un DJ que j’apprécie particulièrement et avec qui on a l’immense plaisir de travailler avec mon sound system DJ Akademy! Le tune en question est une version toasté de  « Ride On Girl » oû U Brown reprend le thème du vocal original de Johnny Clarke pour y ajouter sa touche à lui! Excellentissime!

Et maintenant ceçi est un message en musique pour toutes les femmes  belles et sympas
partout dans le monde!
Oui il faut se souvenir que tu es la mère de la civilisation
donc cesse ta corruption…

Lire la suite

Protoje feat Chronixx – Who Knows

Même si je ne suis pas très souvent fan des nouveautés qui se font de nos jours j’essaye de garder les oreilles ouvertes pour de nouveaux artistes et sons qui me plaisent! Depuis quelques années il y a une nouvelle scène  » Roots Revival  » qui se construit en Jamaĩque avec une équipe d’artistes très conscients dans leur textes et cherchant à renouer avec la musicalité de l’age d’or du reggae! Les deux leaders incontestés de cette nouvelle vague sont Protoje et Chronixx qui, grâce à des morceaux comme celui çi, ont réussi à percer le marché international et ammener une nouvelle fraicheure dans le   » New Roots  » qui semblait stagner voir déperir presque!
Un texte interessant et un mélodie qui accroche l’oreille ca vaut le detour!

Qui sait, qui sait, qui sait
Je ne fait que me faire porter par le Tradewind (les vents prédominants des caraĩbes)
Envoyant de l’amour à mes amis et ennemis
Et je dois dire, que je suis heureux
De pouvoir me la couler douce dans les Caraĩbes
Jah me donne tout ce dont j’ai besoin et envie
J’ai le soleil, les rivières et les arbres
Les feuilles vertes

Lire la suite

Mr Williamz – Industry

Mr Williamz est un artiste Jamaiquain qui vit en Angleterre depuis les années 90s. C’est en Angleterre qu’il démarre sa carrière avec un style qui rappel beaucoup celui de Supercat et des flows très dancehall années 80! Il travail avec de nombreux labels et beaucoup avec Mungo’s Hi Fi le sound et label Ecossais. Le morceau se base sur un recut du Solomon Riddim et Mr Williamz y raconte l’histoire ce ces filles qui aiment les artistes de sound et qui cherchent à connaitre tout le monde dans ce milieu surtout les plus connus !

Maintenant spéciale dédicasse aux filles qui courent après les MC
et veulent connaitre les soundmans
Internationalement

Qu’est ce que je dis

Elle elle, elle aime l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est lindustrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est lindustrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est lindustrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est lindustrie

Elle ne veut pas d’une vedette de cinema qu’elle a vu dans un film
Elle ne veut pas d’un acteur qu’elle a vu à la télé
Elle aime les soundmans et elle aime les MC
Alors tout les weekends elle est dans une soirée
Et juste l’autre jour dans la ville de Londres
Je l’ai apperçu au premier rang me faisant des sourires
La semaine d’avant je l’ai vu avec YT
Et la semaine d’avant avec Solo B

Elle elle, elle aime l’industrie
Elle elle, elle aime la fraternité ( Ndt la fraternité des artistes de sound, comme un club )

Je descends de la scène elle se précipite vers moi
Elle me tient la main et me fait des bisous
Elle me dit que ce soir elle passe la soirée avec moi
Elle veut que je l’ammène au carré VIP
Ensuite elle me demande si connais Charlie P
Et me dit qu’elle veut rencontrer le Mungo’s Posse (NDT posse dans le sens de “ la bande “ )
Elle veut connaitre Ian et elle veut rencontrer Dougie
Elle veut rencontrer James et elle veut connaitre Jimmy
Car peut importe oû en Angleterre
Que ce soit au Pays de Galles ou en Ecosse
Que ce soit Leeds ou Birmingham
Et juste l’autre jour quand on était à Nottingham
Elle me dit qu’elle veut rencontrer toute la bande
Elle veut rencontrer Craig et elle veut rencontrer Tom
Elle dit connaitre Mark de Iration ( NDT Iration Steppers un sound system de Leeds )
Elle veut rencontrer Mikey Dread de Channel One
Elle connait Gabriel du Heatwave Gang
On dirait qu’elle est en train d’organiser une grosse soirée
Car un peu plus tard alors qu’on dansait sur quelques morceaux
Et que tout allait bien et les vibrations devenaient plus fortes
Et alors que je demandais au DJ de changer de version
Elle ma quitté en courant quand elle a apperçu Rodigan

Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est la fraternité

Elles ne cessent de nous suivre
Elles ne cessent de nous suivre
Elles ne cessent de crier pour nous
Elles ne cessent de crier pour nous

Elle ne veut pas d’une vedette de cinema qu’elle a vu dans un film
Elle ne veut pas d’un acteur qu’elle a vu à la télé
Elle aime les soundmans et elle aime les MC

Et juste l’autre jour dans la ville de Londres
Je l’ai apperçu au premier rang me faisant des sourires
La semaine d’avant je l’ai vu avec YT
Et la semaine d’avant avec Solo B
Il semble qu’elle veut produire un medley

Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est l’industrie
Ce n’est pas moi qu’elle aime, c’est la fraternité

Spéciale dédicasse aux filles qui courent après les MC
et veulent connaitre les soundmans
Internationalement

ENGLISH PATOIS :

Now special request to the girls weh a run down MC
and want know soundman
International

Weh me say

She she, she love the industry
She no love me, she love the industry
She no love me, she love the industry
She no love me, she love the industry
She no love me, she love the industry

She no want no movie star she see in a movie
No want no actor weh she see pon the TV
She love soundman and she love MC
So each and every weekend she deh a party
And just inna wah day she deh inna London City
Me sight her inna the front row ah smile with me
But the week before that me sight her with YT
And the week before that me sight her with Solo B

She she, love the industry
She she, love the fraternity

Me step off ah the stage and she ah rush after me
Hold on pon me hand and she ah kiss off ah me
She tell me say tonight she ah spar with me
She want me fi take her to the VIP
Then she ask me if me know Charlie P
And tell me say she want fi meet the Mungo’s Posse
She want know Ian and she want meet Dougie
She want meet James and she want know Jimmy
Cause it no really matter where inna England
Whether Wales or inna Scotland
Or whether in Leeds or Birmingham
And just inna wah day when we deh ah Nottingham
She tell me say she want fi meet the entire gang
She want meet Craig and she want meet Tom
She say she know Mark from Iration
She want meet Mikey Dread from Channel One
She know Gabriel and the Heatwave Gang
It seems like she planning a big promotion
Cause little after that when we ah dance two song
And every thing nice and the vibes get strong
I ask the deejay fi change the version
She run left me when she sight Rodigan

She no love me, she love the industry
She no love me, she love the industry
follow we
She no love me, she love the industry
She no love me, she love the fraternity

Say them no stop follow we, follow we
Say them no stop follow we, follow we
Them ah cry out fi we, cry out fi we
Them ah cry out fi we, cry out fi we

She no want no movie star she see in a movie
No want no actor weh she see pon the TV
She love soundman and she love MC
And just inna wah day she deh inna London City
Me sight her inna the front row ah smile with me
But the week before that me sight her with YT
And the week before that me sight her with Solo B
It seems like she want produce a medley

She no love me, she love the industry
She no love me, she love the industry
follow we
She no love me, she love the industry
She no love me, she love the fraternity

Now special request to the girls weh a run down MC
and want know soundman
Outernational

TRANSLATION COPYRIGHT JAMES DANINO

Clinton Fearon – No Justice

Clinton Fearon, ancien membre des Gladiators, est un des rares chanteurs de sa génération à avoir su préserver sa voix et a continuer de produire des albums et singles réelement novateurs et intéressants. Depuis la fin des années 80s il vit aux Etats-Unis oû il a travaillé avec différents groupes toujours en maintenant une qualité musicale irréprochable. Aux niveaux de ses textes il reste, comme il l’a toujours été, original et incisif avec des points de vues et des thêmes originaux et variés. L’Amerique est touché depuis toujours par des violence policières incroyables et ces dernières années, grâce au fait que les téléphones sont équipés de cameras on a la preuve visuel des crimes odieux dont se rendent coupable les policiers Americains… Et comme içi en France ce n’est pas très différent les policiers se retrouvent rarement au tribunal et sont toujours blanchis quand ils s’y trouvent. Ce thême d’actualité est examiné avec ce titre tellement poignant de Clinton Fearon qui se demande pourquoi c’est ainsi!

Sammy et ses amis sont sortis au parc
pour jouer, quand
Sur le retour, Sammy s’est fait tirer dessus
et fut déclaré mort
Ils rentraient simplement chez eux
dans leur foyer, lorsque
L’officier Brown tira sur Sammy
de sang froid
Il dit,
C’est ce qu’il t’arrives quand tu n’écoutes pas ce que je dis
C’est ce qu’il tarrives

Lire la suite

Iganda – Mark Of Slavery

Ce qui est fantastique avec la musique Jamaïquaine c’est que du fait de ses nombreux petits labels et producteurs on a jamais fini de découvrir de nouveaux morceaux excellents! Je me rapelle il y a quelques temps quand un ami a joué ca pour la première fois dans une soirée et au bout de quelques secondes je me suis dirigé vers la platine pour savoir qui c’etait qu’on ecoutait!
Le tune etait extrèmement rare mais quelques mois plus tard, grâce au travail du label Reggae Archive,  un repress est sorti  que je me suis dépêché d’acquerir!

Le tune lui même est le produit d’un groupe méconnu anglais de Bristol, Iganda,
qui, à ma connaisance n’a pas fait grand chose d’autre après ce 45 tours! Le rapport à l’histoire de l’esclavage et ses conséquences est un thème majeur dans le reggae et içi le point de vue de Jamaïquains imigrés ou fils d’imigrés en Angleterre reste d’actualité et très poignant…

L’esclavage
Jour et nuit j’en ressent la douleur
La marque de l’esclavage coule dans mes veines
La marque de l’esclavage coule dans mes veines
Mes veines, mes veines
Les veines de Je et Je

Lire la suite

Owen Knibbs – Juggler

Voici un tune qui a longtemps été une pépite obscure et difficile à trouver pour les collectionneurs! Grace au travail du label de réédition français JAMWAX (http://www.jamwax.com/ ), il est de nouveau disponible pour le plaisir des sélécteurs et colléctionneurs! Le tune date de la fin des années 80s et un jeune Owen Knibbs nous raconte les difficultées de la vie du débrouillard- combinard qui doit ruser pour manger! ( Le morceau démarre à 3.10 min )

Il faut être un débrouillard, oui en ces temps ci
Il faut être un combinard, on ne peut pas être feignant
Il faut être un débrouillard débrouillard débrouillard, oui en ces temps ci
Il faut être un combinard combinard combinard, on ne peut pas être feignant

Lire la suite

The Maytones – Throw Down Your Arms

The Maytones est un duo vocal qui a debuté leur carrière à la fin des années 60s. Ils ont produit un nombre de hits locaux en Jamaique ainsi qu’un hit international , » Money Worries », qui figure dans la bande originale du film « Rockers « ! Içi il s’agit d’un morceau qui n’a même pas été sorti en single, en effet il apparait pour la première fois sur l’album « Keep the Fire Burning  » en 1980 . Comme quoi il faut aussi acheter les albums parce qu’on y trouve des perles! Le texte plutot simple est d’un efficacité redoutable, magnifiquement posé par les voix de velours des deux chanteurs ! Il s’agit d’un dernier appel à tous les pêcheurs pour leur supplier de poser leurs armes et de renoncer à la violence ! Le texte qui se repète telle une prière ajoute de menus changements de refrain en refrain et, pour ma part au moins, m’incite à continuer d’essayer de vivre dans la paix interieur comme exterieur! Lovely tune!

J’ai recu une vision pour cette vie
Jah m’a donné un message à répandre maintenant

Lire la suite

Lovindeer – Wild Gilbert

Lovindeer est un artiste qui s’incrit complétement dans la catégories des « entertainers », il est capable de chanter ou toaster mais son but principal est de faire rire avec des textes décalés sur des thématiques actuelles et sérieuses!
Pour ceux qui veulent comprendre un peu le patois ces lyrics sont complétement déstinés au public jamaicain et sont donc en pur patois !
Le morceau en question j’ai décidé de le traduire aujourd’hui car un ourgan va peut etre s’abbattre sur la Jamaique et en 1988 c’est suite à un gros ouragan du nom de Gilbert que ce morceau a été fait !

Gilbert , déchainé déchainé déchainé
Eh bien Gilbert tu es parti
Ha ha
Maintenant on peut parler dans ton dos

Lire la suite

XLR – Oh Jah

Voilà encore un groupe sur lequel on a peu d’informations! Rien que le nom est assez particulier , ils parlent peut-être des connectiques de sonorisations mais surement pas… Ce qu’on peut deviner d’après le son et le studio d’enregistrement c’est qu’il s’agit d’un groupe anglo-jamaicains voilà tout ce que j’en sais!
Le thème de la chanson est un thème que j’ai assez peu abordé dans ce blog et qui pourtant est aussi une des composantes des thématiques chères au reggae, la complainte adressé à Dieu. En effet içi le chanteur pose une question qui revient souvent à l’ésprit de beaucoup de croyants: pourquoi devons nous tant souffir et vivre de cette manière si peu harmonieuse? Oh Jah apporte nous une réponse !

Ô Jah, pourquoi dois-je ressentir la douleure d’une tell manière ?
La douleur d’une telle manière ?

Lire la suite

Zap Pow – Last War

Zap Pow est un groupe un peu singulier en Jamaique, ils jouent un reggae parfois teinté de funk et de percussions africaines et aux diverses influences soul. Rien que le concept d’un band à cette époque est plutot rare, en effet la plupart des groupes sont des groupes de studio et n’ont pas de chanteur attitré ! Içi le chanteur lead n’est autre que Beres Hammond qui a eu ses premiers succès avec Zap Pow avant de poursuivre une carrière solo pleine de succès. Ce morceau serait peut être un petit peu moins connu si Alborosie ne l’avait pas rafraichi quand il explosa sur la scène internationale avec son titre Rastafari Anthem qui utilise la meme version instrumentale ajusté au goût du jour . Suit toute une série de hits sur le même riddim qui contribuent à refaire vivre ce big tune de la fin des années 70s .

Beres Hammond chante ici une déscription du monde actuel qui, semblerait il, n’a pas beaucoup changé fondamentalement… Il y décrit un monde ravagé par la guerre et les signes apolcalyptiques et si c’est bien la geurre ultime c’est la dernière guerre avant l’armageddon ! Malgrès ce constat il nous appelle à unir nos coeurs et nos ésprits afin de surpasser cette épreuve majeure !

Les enfants de Jah Jah se soulèvent X2
Les enfants donnent naissance à des enfants
Les enfants de Jah Jah se soulèvent X2
De plus en plus
Les riches continuent de s’enrichir
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Il n’y a aucune justice pour les pauvres

Assemblons nous que nous unissions nos mains et nos coeurs
et nos esprits et nos âmes
Dans cette guerre ultime

Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Il nous faut plus d’amour

Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Les frères se battent entre eux
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Il n’y aucune façon de s’en sortir , aucune
Les professionels et les dirigeants
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
La verité c’est ce que vous devez entendre

L’heure est venue d’unir nos mains et nos coeurs
et nos esprits et nos âmes
Dans cette guerre ultime

Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Je le redis

Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Les frères se battent entre eux
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Il n’y aucune façon de s’en sortir , aucune
Les professionels et les dirigeants
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
La verité c’est ce que vous devez entendre

L’heure est venue d’unir nos mains et nos coeurs
et nos esprits et nos âmes
Dans cette guerre ultime

Plus haut
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Je dis cours te défendre pour obtenir justice

Plus haut X3
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
s’élevent plus haut X2
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Je chante , lève-toi et défends toi pour obtenir justice X2
Il nous faut plus d’amour
Les enfants de Jah Jah se soulèvent
Guerre Ultime

English :

Jah Jah Children are rising X2
Children are having children
Jah Jah Children are rising X2
More and more and more and more
The rich is getting richer
Jah Jah children are rising
There ain’t no justice for the poor

Come on and let us join our hands and hearts
and our minds and souls
In this last war

Jah Jah Children are rising
We need more love

Jah Jah Children are rising
Brothers are fighting brothers
Jah Jah Children are rising
There ain’t no way for us to live , no way
Professionals and leaders
Jah Jah Children are rising
The truth is what you’ve got to hear

It’s time for us to join our hands and hearts
and minds and souls
In this last war

Jah Jah Children are rising
Say it again

Jah Jah Children are rising
Brothers are fighting brothers
Jah Jah Children are rising
There ain’t no way for us to live , no way
Professionals and leaders
Jah Jah Children are rising
The truth is what you’ve got to hear

It’s time for us to join our hands and hearts
and our minds and souls
In this last war

Higher
Jah Jah Children are rising
I say run go stand up for your justice

Higher X3
Jah Jah Children are rising
rising higher X2
Jah Jah Children are rising
I’m singing , you get up stand up for your justice X2
We need more love
Jah Jah Children are rising
Last War

Tranlation Copyright James Danino

Officials – Babylonians

Les premiers à avoir lu cet article ont eu une version differente que celle que vous lisez! En effet je disais, qu ‘apart ce morceau, le groupe The Officials étaient d’illustres inconnus, c’etait sans compter sur la capacité d’internet à nous donner un tas d’informations! Un autre passioné de reggae a lu l’article et a été bien gentil de me corriger en citant une interview oû il apparait que The Officials est en fait le premier nom du groupe Earth and Stone! Ce groupe reconnu par les afficionados a sorti une 30aine de tunes à la fin des années 70s! Celle ci est une grosse production de Niney the Observer dans la période pendant laquelle il sortait hit sur hit avec des artistes comme Dennis Brown et the Heptones pour ne citer qu’eux!

Ce morceau est très représentatif d’un sentiment qui s’est exprimé fortement dans les années 70s: un rejét de la société et de ses normes et une volontée d’échapper à une situation et un environment malsain et oppréssant .

Le terme « Babylonian » peut aussi bien s’appliquer à la Police qu’à une personne qui incarne les valeurs du système de babylone. Içi le chanteur est poursuivi par des babyloniens armés qui cherchent à le devorer . On peut voir une image réele de la poursuite par des forces armées tout comme on peut voir ca comme une lutte spirituelle oû le système et ses représentants cherchent à nous avaler et detruire notre rebellion …

Comme souvent dans cette période chargée de mysticisime on fait réference à la terre lointaine ou on sera en sécurité une fois que l’on aura franchit le Jourdain, que ce soit le Jourdain du Moyen Orient ou bien un  Jourdain plus symbolique c’est une image réceurente  d’une frontière à franchir! Jusqu’à aujourd’hui ce morceau sonne juste pour ceux qui se sentent pas à leur place dans le monde actuel et qui luttent pour un avenir différent !

 

Il ya une horde de Bayloniens
A ma poursuite
Je ne veux pas qu’ils m’attrappent
Pas du tout
Ils me dévoreront

Vous venez avec vos haches, vos pistolets et vos fusils-à-pompe
Bayloniens, Babyloniens
Vous ne me capturerez pas
Aucunement

Malgrè tous vos efforts
Malgrè toutes les calomnies que vous repandez sur moi
Vous ne me verrez plus

Car j’ai franchi le fleuve Jourdain
Je vous dis que j’ai franchi le fleuve Jourdain

Je dis, vous Babyloniens
Vous ne me verrez plus
Vous ne me capturerez pas
Pas du tout

Vous venez avec vos haches, vos pistolets et vos fusils -à-pompe
Vous ne me capturerez pas
C’est ce que je dis

Malgrè tous vos efforts
Malgrè toutes les calomnies que vous repandez sur moi
Vous ne me verrez plus

Car j’ai franchi le fleuve Jourdain
Je vous dis que j’ai franchi le fleuve Jourdain

Donc , non Babyloniens
Vous ne me verrez plus
Je dis, non Babyloniens
Vous ne me capturerez pas

Je m’en vais loin
vous ne me verrez plus
Dites moi pourquoi
Vous voulez me capturer

Vers une terre lointaine
Vous ne me verrez plus jamais

ENGLISH:

There’s a bunch of Babylonians
Coming after me
I don’t want them to catch me
Not at all
They will devour me

Babylonians , Babylonians X 3

Come with your hatchet, your pistol and your shotgun
You just won’t capture me
Not at all

No matter how you try
No matter how you lie on me
You just won’t see me no more

Because I’ve crossed the river Jordan
Tell you I’ve crossed the river Jordan

Say you Babylonians
You won’t see me no more
Won’t capture me
Not at all

Come with your hatchet, your pistol and your shotgun
You just won’t capture me
That’s what I say

No matter how you try
No matter how you lie on me
You just won’t see me no more

Because I’ve crossed the river Jordan
Tell you I’ve crossed the river Jordan

So no Babylonians
You wont see me no more
I say no Babylonians
You won’t capture me

I am going on away
You won’t see me again
Tell me Babylonians
Why you want to capture me

Off to a far land
You won’t see me again

Translation Copyright James Danino

Inner Circle – Sweat ( Alalalong )

Inner Circle est un formation de musiciens qui ont passé les époques des années 60 et 70 avec différents membres et chanteurs . Ils ont eu un grand succès avec Jacob Miller qui les a rejoint au milieu des années 70s . Dans les années 80s Calton Coffie les rejoint et ils signent un premier Hit international  » Bad Boys  » qui est choisi pour être le générique d’une émission très populaire aux Etats Unis  » Cops  » . Leur plus gros succès commercial viendra pendant les  les années 90s  et celui là que je vous traduis içi !

Je l’ai chois meme si c’est vrai que c’est un reggae un peu édulcoré destiné au grand public mais ça me fait toujours rire de penser qu ‘un petite partie du texte échappe au français que le chantonnent l’été venu !

 

Je t’observes depuis
si long long longtemps
Viens la
Je t’observe depuis
si long long longtemps
Hey

Me tenant de l’autre coté de la pièce je t ‘ai vu sourire
Je me suis dis que je veut te parler un petit moment
Mais avant de me lancer mes emotions commencent à s’affoler
Je n’arrive plus à parler et ce n’est pas un mensonge
Je regarde dans tes yeux , je regarde dans tes grands yeux marrons
Oh oui et j’ai ça a te dire :

Jeune fille je veut te faire transpirer , transpirer jusqu’à que tu ne puisses plus transpirer
Et si tu cries je vais la pousser pousser encore
Jeune fille je veut te faire transpirer , transpirer jusqu’à que tu ne puisses plus transpirer
Et si tu cries je vais la pousser pousser encore

si long long longtemps
Viens la
si long long longtemps

Alors je me demande  » elle m’aime ou pas ?  »
Mais le dread sait que l’amour est à sa portée
En ajoutant un peu de ceci et un peu de cela
Les paroles sont lancée comme un missile
Je n’arrive plus à parler et ce n’est pas un mensonge
Je regarde dans tes yeux , je regarde dans tes grands yeux marrons

Jeune fille je veut te faire transpirer , transpirer jusqu’à que tu ne puisses plus transpirer
Et si tu cries je vais la pousser pousser encore
Jeune fille je veut te faire transpirer , transpirer jusqu’à que tu ne puisses plus transpirer
Et si tu cries je vais la pousser pousser encore

English

I’ve been watching you
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
C’mon
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Hey

Standing across the room I saw you smile
I said I want to talk to yo-o-ou, for a little while
But before I make my move my emotions start running wild
My tongue gets tied and that’s no lie
I’m looking in your eyes, I’m looking in you big brown eyes
Ooh yeah, and I’ve got this to say to you, hey

Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it some more
Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it, push it, push it some more

A la la la la long, a la la la la long long li long long long
C’mon
A la la la la long, a la la la la long long li long long long, ooh

So I said to myself, « If she loves me or not?
But the dread done know that love is his to get
With a little bit of this and a little bit of that
The lyrics goes on the attack, my tongue gets tied and that’s no lie
I’m looking in your eyes, I’m looking in your big brown eyes
Ooh girl, and I’ve got this to say to you, hey

Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it some more
Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it, push it, push it some more

A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Ooh, yeah
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
One more time

A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Sing it
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Hey

Woo, woo, woo, woo, wee, yeah, eyes
I’m looking in your big brown eyes, ooh yeah
And I’ve got this to say to you, hey

Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it some more
Girl, I want to make you sweat, sweat till you can’t sweat no more
And if you cry out, I’m gonna push it, push it, push it some more

A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Yeah
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Push it, push it some more

A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Alright
A la la la la long, a la la la la long long li long long long
Push it, push it some more

 

Tranlsation Copyright James Danino

Toots and the Maytals – 54 56

Un morceau d’anthologie de la musique mondiale ! Reconnu partout dans le monde c’est peut être le morceau de rocksteady qui a eu le plus de succès ! Toots y raconte à demi mots comment , suite a un banal contrôle routier , les policiers ont fait semblant de découvrir un
 » quelque chose  » ( oui oui , il s’agit d’herbe ! ) sur lui et l’ont accusé à tort et emprisonné . Toots ajoute aujourd’hui que c’était peut être un coup monté contre lui par un producteur concurrent pour l empêcher de tourner … Qui sait ? En tout cas son style bouillant aux airs de James Brown n’a pas fini de ravir les fans partout !

 

Lire la suite

Queen Omega – Warning ( feat Capleton , Sizzla )

Queen Omega est une chanteuse originaire de Trninté et Tobago . Ces îles,  pourtant lointaines de la Jamaïque ,  ont une grosse culture reggae et un tas de chanteurs et des chanteuses ! Ce morceau est peut être celui qui aura plus fait connaitre Queen Omega hors des Caraïbes et pour cause c’est un combinaison fracassante avec les 2 grandes stars Bobo Shanti du moment Capleton et Sizzla ! Le texte nous livre leur avertissement quant au monde dans lequel nous vivons …

NDT: l’expression  » red me finger  » vient du fait que dans certains pays on marque les votants à l’encre indélébile pour éviter les fraudes électorales .

NDT : Negust Negast , rois des rois en Amharique , un des titres de
Haile Selassie.

 

 

 

Du lourd ! Oui !
Et comment peut tu te battre contre le feu alors que c’est la purification ? Et alors si le feu ne brûle pas les jeunes ne pourront pas être purifiés . Tu sais ce qu’il va se passer ?

Lire la suite

Ini Kamoze – Here Comes the Hotstepper

Ini Kamoze est un artiste qui avant ce titre n’était pas spécialement connu en dehors de la Jamaique , il avait pourtant sorti un album excellent d’ou est tiré le sample  » out in the street they call it murder » pour le morceau Welcome To Jamrock de Damian Marley !
Un chanteur à la voix particulièrement reconnaissable il sort ce morceau avec un timing parfait car c’est le milieu des années 90s et l’industrie du disque américaine cherche des artistes jamaïcains pour les intégrer à la musique grand publique la bas ! Le texte en lui meme est une déclaration de ses compétences musicales calées sur un beat Hip Hop , pas toujours facile de tout comprendre !

Notes du traducteur : il fait réference a une expression anglaise qui dit  » it ain’t over till the fat lady sings  » ce qui se traduit grosso modo par l’idée de ne pas se prononcer avant que les choses soit faites et avérées . Donc quand la grosse dame chante c’est que c’est fini !

Hotstepper : à la base c’est quelqu’un qui est en cavale , qui fuit la justice mais ca s’emploit aussi pour dire quelqu’un de dangereux ,  que ce soit physiquement ou musicalement ! j’ai préféré garder le mot original intraduisible en français plutôt que de le remplacer pas quelque chose de pas tout a fait juste .

Voila qu’arrive le Hotstepper , meurtrier
Je suis le gangster lyrique , meurtrier
Du respect aux bandes du coin , meurtrier
C’est toujours comme ça qu’on l’aime

Lire la suite