JOHNNY OSBOURNE – CAN’T LEAVE JAH

Johnny Osbourne nous donne ici une superbe déclaration de sa foi en Haile Selassie, Jah Rastafari. Produit par King Jammy’s au début des années 80 sur une version revisité du Solomon Riddim, il nous rappel les raisons de la légitimité de Haile Selassie et réfute l’idée qu’il soit décédé en 1975 comme l’affirme le Derg, le mouvement révolutionnaire éthiopien qui prend le pouvoir en 1974…

Ndt : 1/ Lorsque les Rastas font référence à Israël, comme ici, c’est le plus souvent dans l’idée que la diaspora noire issu de l’esclavage est en réalité le peuple Juif mentionné dans la Bible. L’étoile de David fait partie de la symbolique de la royauté éthiopienne faisant allusion à la parenté du premier Empereur éthiopien Ménélik qui serait issu de l’union du Roi Salomon et de la Reine de Saba et c’est pour ces raisons que l’on retrouve cette étoile dans beaucoup de l’iconographie Rasta.

2/ HIM: en anglais cela veut dire « lui » mais dans le contexte de Haile Selassie
cela fait référence à un des ses titres His Imperial Majesty, Sa Majesté Impériale.

3/Lying lips is an abomination to the Lord : Proverbs 12:22

On ne peut pas laisser tomber Jah
Israël
Non

Lire la suite

Publicités

PAPA SAN – DANCEHALL GOOD TO WE

Papa San est un artiste issu des sound systems où il débute avec des sounds tels que Black Scorpio et Creation à la fin des années 70. Ses premières productions arrivent au début des années 80 et il est reconnu pour son « fast style » autrement dit son habilité à toaster rapidement sur les riddims qu’on lui propose.

Ici c’est un des ses plus gros hits où il exprime son amour pour le dancehall, le lieu où l’on vient danser sur la musique joué par un sound system, et la musique qu’on y entend!

Ndt : 1/ lorsque il dit « it’s a shame » ( c’est une honte ) ce n’est pas péjoratif
ils’agit la d’une inversion du sens comme on peut le retrouver en français lorsque on dit par exemple qu’une musique est « terrible »…

2/ Della Move est un pas de danse des années 80, idem pour Get Down Flat
3/ A1 : de la meilleur qualité
4/ Sweet Sop : fruit caribéen
5/ Curry Goat Box: dans les soirées sound systems ce plat jamaïcain est souvent servi dans une boite

Que peux tu faire pour arrêter le dancehall?
Quand la musique te frappe tu ne ressens aucune douleur
C’est une honte
C’est le dancehall qui est au contrôles tout le temps
Choeurs: Le Dancehall est bon pour nous

Lire la suite

Tony Tuff – Pass the Ball

Tony Tuff, ancien membre des African Brothers, entame une carrière solo à la fin des années 70 en travaillant avec de nombreux producteurs différents tels que GG’s, Yabby You ou encore le groupe Soul Syndicate. En 1983 C’est chez Channel One qu’il enregistre ce titre produit par Niney the Observer à propos d’un des sports favoris des Jamaïcains, le Football! La cible du morceau est un joueur qui semble un poil égoïste!

Passe la balle, fait en sorte qu’elle circule
Passe la balle, ne perd pas de temps

Dribblant et dribblant
On dirait que tu as oublié
Il n’y a pas que toi qui joue
Tu peux entendre les joueurs qui hurlent

Passe la balle, fait en sorte qu’elle circule
Passe la balle, ne perd pas de temps

Te cognant et essayant de faire une place
Mais tu ne marques jamais
Te comportant comme une star
Mais tu ne vas pas bien loin

Passe la balle, fait en sorte qu’elle circule
Passe la balle, ne perd pas de temps

Aucun homme n’est un île,
Aucun n’homme ne peut exister seul
Passe le truc à un autre homme
Ne le garde pas pour toi seul

Passe la balle, fait en sorte qu’elle circule
Passe la balle, ne perd pas de temps

Passe la balle Monsieur Égoïste

Bougeant et jonglant
as tu oublié
Que c’est une équipe qui joue?
Tu peux entendre les spectateurs qui hurlent

Passe la balle, fait en sorte qu’elle circule
Passe la balle, ne perd pas de temps

English/Patois:

Pass the ball, make the ball go round
Pass the ball, don’t stall

Dribbling and dribbling
It seem you have forgotten
It’s not you alone playing
You can hear the players them shouting

Pass the ball, make the ball go round
Pass the ball, don’t stall

Bumping and boring
But you’re never scoring
Going on like a star
But you’re not getting very far

Pass the ball, make the ball go round
Pass the ball, don’t stall

No man is an island
No man can stand alone
Pass the thing too the next man
Don’t keep it all for your own self

Pass the ball, make the ball go round
Pass the ball, don’t stall

Pass up the ball Mr Selfish

Rocking and juggling, have you forgotten
It’s a team that’s playing
You can hear spectators shouting

Pass the ball, make the ball go round
Pass the ball, don’t stall

Translation Copyright James Danino

KINGSTONIANS – SUFFERER

The Kingstonians est un trio vocal qui se sont formés à l’époque où le Rocksteady apparaît en Jamaïque. Le Rocksteady étant un nouveau style issu du Ska mais ou les rythmes sont un peu plus ralentis et ou les cuivres ont moins d’importance voir disparaissent complètement. Le trio est composé du chanteur lead Jackie Bernard, de son frère Lloyd Bernard et de Lloyd Kerr. Le thème du morceau utilise un terme propre à la Jamaïque « sufferer », autrement dit ceux qui souffrent matériellement, ceux qui sont pauvres. Cette idée de souffrance a été décliné dans un mot qui n’existe que en Jamaique « sufferation » pour parler de la souffrance. De manière général dans le morceau on retrouve une façon de parler purement locale et destiné à un public local, comme « we a liver » nous somme ceux qui sont en vie.

Nous sommes des « sufferer », des « sufferer », des « sufferer »
Nous ne l’avons pas, ne l’avons pas, ne l’avons pas
Le quotidien devient de plus en plus dur tous les jours
Nous sommes des « vivants », des « vivants » des « vivants »
Que doit on faire lorsque on ne l’a pas
On marche jour et nuit, nos chaussures pleines de trous
On ne peut pas obtenir d’argent pour s’acheter a manger
Nous sommes des « sufferer », des « sufferer », des « sufferer »
Je n’ai pas de travail

ENGLISH PATOIS :

We, a sufferer, a sufferer,a sufferer
We no got it, no got it , no got it
Time getting harder and harder every day
We, a liver
What we fi do when we no got it
We walk day and night with our shoes full of holes
Can’t get no money to buy ourselves some food
We, a sufferer
I have not this work

TRANSLATION COPYRIGHT JAMES DANINO

BARRINGTON LEVY – MURDERER

Barrington Levy est un de ses artistes à la voix unique qui est capable de trouver des mélodies et des phrases qui restent en tête et c’est peut être là la clef de son succès! En France et dans beaucoup de pays du monde on a une image rêvée de la Jamaïque, un endroit peace and love où les rastas sont souriants et fument de gros joints sur des plages paradisiaques en hochant de la tête sur un bon reggae qui sort de la radio. Si certaines de ses images ont une base dans la réalité, le coté peace and love est vraiment à l’opposé du quotidien des habitants depuis les années 60s. Suite à l’indépendance les nouveaux partis politiques commencent dès leurs débuts à s’opposer dans des conflits dont la violence ne fait qu’empirer de décennie en décennie. Dès les années 70 les partis se du JLP (droite) et PNP (gauche) se font la guerre à coup d’armes à feu importés par ses partis ou bien échangées par des gangsters contre des kilos de ganja poussé localement. Le rapprochement du premier ministre Michael Manley avec le communiste cubain Fidel Castro ne fait que qu’empirer cette situation. Le monde est en pleine Guerre Froide et les gouvernements occidentaux voient d’un mauvais oeuil les penchants socialistes du gouvernement Jamaïcain et redouble d’efforts pour armer et soutenir le parti d’opposition de Edward Seaga. Ces efforts porteront leurs fruits et Seaga sera élu premier ministre, mais pour autant la violence ne cesse pas au contraire elle s’amplifie. Les années 80 voient une arrivée massive de cocaïne en Jamaïque car l’île est bien placée pour faire le transit entre les pays producteurs et les USA. C’est dans ce contexte que Barrington Levy compose ce texte qui deviendra un anthem mondial, qui décrit un peu le quotidien de cette violence qu’elle soit infligé par les mafieux en costumes ou les forces en uniformes …

NDT :

-Dovecot est un des principaux cimetières de Kingston
– Dress up inna Red: les policiers portent des uniformes bleu noirs et rouges
– Jeep: voiture utilisé par les soldats

Meurtrier! Meurtrier!

On leur a déjà dit, il faut qu’on leur redise
Ce sont des meurtriers! Ce sont des meurtriers, compris?

Lire la suite

JOHNNY OSBOURNE – PURIFY YOUR HEART

Johnny Osbourne se distingue souvent par ses textes abordant des sujets variés et de manière originale. Une des bases du mouvement Rasta était le rejet de la religion telle qu’elle été présenté et vécue en Jamaïque, c’est à dire surtout le Christianisme inculqué de force pendant l’esclavage. Les Rastas ont toujours fustigé ce qu’ils considèrent comme des « cœurs-faibles  » qui se disent croyants mais qui n’appliquent pas leurs préceptes religieux à leurs propres vies. Ici c’est l’illustration de cette idée lorsqu’il parle des fidèles et la messe mais aussi à la fin du texte il élargit le propos en faisant le parallèle avec les dreadlocks. Il rappelle que de la même manière que ce n’est pas le fait de se rendre régulièrement à l’église qui fait qu’un homme est bon, pareillement ce n’est pas la longueur des dreadlocks qui indique la profondeur de la foi!

Tu te rends à l’église le dimanche
Il n’y a plus d’amour dans ton cœur le lundi
Tu essayes de me démontrer que
Tu te connais toi même
Tu as intérêt à purifier ton cœur, et ainsi tu te connaîtras
Tu as intérêt à purifier ton cœur, et ainsi tu te connaîtras

Lire la suite

BOB MARLEY & THE WAILERS – BUS DEM SHUT

C’est difficile pour moi de décrire l’importance de Bob Marley et des Wailers dans ma vie. Elle à tellement évolué grâce a leur musique et grâce au reggae plus vastement! Souvent lorsque’on parle aux non initiés le seul artiste reggae qu’il connaissent c’est Bob Marley et on pourrait dire que c’est l’arbre qui cache la forêt mais j’ai plutôt l’habitude de dire que Bob Marley est l’arbre massif que l’on voit a des Kilomètres et qui nous signale l’existence d’une vaste forêt musicale d’une extrême beauté! Ce morceau ci est un des morceaux « early reggae » des Wailers où le lead de Bob se marie si bien aux harmonies de Peter Tosh et Bunny Wailer et où ils parlent de leur quotidien en Jamaïque.
Le texte est plein d »expressions et de patois et c’est pour ça que je le trouve intéressant à traduire ici !

ndt: les jamaïcains créent parfois des « isms » qui n’existent pas en anglais je les ai reproduis en français

Reason : dans la forme du verbe c’est un concept jamaïcain que l’on pourrait traduire par l’idée de créer un débat

Bus Dem Shut: ou en anglais Burst Them Shirt, donner beaucoup de soi même

La vie est faite pour que l’Homme la vive
( Faisons que l’Homme vive la vie)
Le pain est fait pour que l’homme le mange
( Faisons que l’Homme mange du pain)
Frère Arnaqueur
Cesse l’arnaquisme ( ndt voir plus haut )
Frère Arnaqueur
Cesse l’arnaquisme

Lire la suite

MACKA B – SEX MACHINE

Macka B est un Singjay originaire de Jamaïque mais qui a grandi à Birmingham en Angleterre. Il commence comme tout les DJ et Singjays de l’époque en faisant son apprentissage sur le sound system Wassifa, l’un des plus réputés de Birmingham et parmis les sounds « hors capitale ». Ce qui l’a toujours distingué c’est l’originalité des sujets qu’il aborde et sa capacité à écrire des textes intelligents et bien ficelés.C’est d’ailleurs un des seuls Singjay « anglais » à avoir eu du succès en Jamaïque et qui tourne avec son groupe à travers le monde. Ici il aborde un thème intéressant qui est celui du rapport des hommes envers les femmes. Le monde de manière générale est un monde dominé par les hommes et la Jamaïque n’échappe pas à ce constat. Les Jamaïcains étant en majorité de fervents chrétiens, il y a une tendance au machisme et à réduire les femmes à une position subalterne même si comme pour tout les généralités sont a prendre avec prudence. On peut aussi dire que pour beaucoup de Rastas, même si il y a un respect de la femme à travers une requalification en « reine », beaucoup d’idée chrétiennes sur les rôles et la place des uns et des autres restent imprégnés dans les mœurs. Macka B lui voir les choses d’un autre oeuil :

ps : pour moi les versions live de ce morceau sont encore meilleures que la version studio !

Alors y’en a qui agissent comme si les femmes n’étaient là que pour une seule chose
Mais la femme c’est plus que de la peau, de la chaire et des os
Donc toute les filles dotées de bon sens celle ci c’est pour vous

C’est plus qu’une machine à faire l’amour
La femme est un être humain

Lire la suite

DADDY FREDDY – BAD BOY PATROL

Daddy Freddy est un artiste issus de l’écurie Youth Promotion, la structure qui comprend un label et un sound system créé par Sugar Minott. C’est dans les années 80 que l’on commence a remarquer ce jeune à l’apparence timide mais qui au micro est un des plus redoutables DJ! En effet c’est surtout pour son ‘Fast Style’ qu’il est reconnu et il deviendra plusieurs fois détenteur du record mondial pour le nombre de syllabes dites en une minute!

Le morceau lui même aborde le quotidien des habitants du ghetto à cette époque très marquée par la violence entre les gangs qui soutiennent les partis politiques opposés! Lorsqu’il parle de l’Opel c’est un peu comme les Mondeo en france, une voiture souvent utilisé par la police comme voiture banalisée et il exprime donc à travers le titre et sa description que les policiers peuvent être aussi mauvais que les bandits…

A noter que comme souvent avec les DJ, le texte peut s’écarter un peu du sujet principal par moments. C’est souvent du au fait que les artistes écrivaient peu leur textes mais travaillaient beaucoup en improvisation, autant en soirée qu’en studio>

Il faut aussi dire que dans ces styles rapides même les jamaïcains ont souvent du mal à comprendre l’intégralité du texte et ça a été un rude défi de le transcrire!

NDT: Phenomenum One est un gimmicks souvent utilise par les toasteurs rapides.

Opel! Opel!
Seigneur Jesus

La patrouille des bandits
Vient prendre connaissance de la patrouille des bandits
Ce sont des faits

Lire la suite

WINSTON FRANCIS – MR FIX IT

Winston Francis est un de ces chanteurs dont la Jamaïque à le secret. Des ses débuts en 1968 chez WIRL records, sous le nom de Bobby Francis, il impressionne avec sa reprise du hit de Sam Cooke « Chain Gang ». Il récidive rapidement avec des hits comme  » Your Cheating Heart » et sa reprise fabuleuse de « Too Experienced ». Et c’est chez Studio One qu’il signe l’un de ses plus gros hits dont le titre deviendra partie intégrante de son nom et que je traduis içi! Winston Francis affirme que c’est sous direction qu’Ernest Ranglin compose l’instrumental d’après la mélodie et le texte que Francis lui chante. Les musiciens du jour à Studio One font partie des meilleurs de l’île, Leroy Sibbles (chanteur des Heptones) à la basse, Horsemouth Wallace à la batterie, Jackie Mitoo aux claviers et Vin Gordon et Deadly Headley aux cuivres! L’instrumental sera repris et modifié par Treasure Isle qui sortira « I’ll be Lonely » de John Holt et Joya Landis, un autre immense classique !
A noter que malgrès le succès de ce morceau Francis affirme que son plus gros hit n’est pas un morceau de reggae mais un morceau Disco/Funk « Extra Carefull »
enregistré à Londres sous le nom de Billy Cole! Un artiste au multiples facettes et aux multiples pseudonymes il enregistre aussi un très gros hit sous le nom de King Cool en reprenant le standard de Ben E King  » Stand by Me », le disque se vendra a 90 000 copies rien qu’en France!
Le texte lui même « Mr Fix It » est de toute beauté et ce sont des mots simples mais parfaitement choisis et chantés ! Il a été repris de nombreuses fois par des artistes tels que Max Romeo, Beres Hammond,Freddie McGregor, Sugar Minott Dennis Brown, Errol Dunkley, Jackie Edwards, Junior Delgado, Yellow Man et UB 40!

NDT en anglais Mr Fix It c’est celui qui touche à tout et peut réparer les choses.

Si tu te sens seul
car ton seul et unique
chéri s’est trouvé un autre fille
et s’est enfui
Il te suffit de tendre la main pour ton téléphone
Je serais chez moi
Je m’appelle Répare-Tout
Et je serais là

Lire la suite

JAH MARNYA – I N’ I NAH

La musique jamaïcaine a donné naissance a de nombreux genres et descendants hybrides à travers le monde. En Angleterre, l’ancien pays colonisateur, il y a une très grande population jamaïcaine et d’origine jamaïcaine ce qui a généré des nouveaux types de reggae et par conséquent une nouvelle branche indépendante de cette musique des caraïbes. Ce que beaucoup de gens appellent aujourd’hui le Dub est en fait le nom donné à ce type de reggae qui vient d’Angleterre et qui se distingue par une rythmique et une manière de concevoir la production assez différente de la musique jamaïcaine. En effet elle est initialement basé autour du rythme jamaïcain dit « rockers », c’est a dire un tempo rapide avec des temps plus marqués à la grosse caisse et qui laissent moins de « vides » ce qui a pour effet de créer un musique qui parait plus chargé et peut paraître plus dynamique.

En Angleterre il y a eu un style « local » de reggae avec des groupes phares comme
Aswad et Steel Pulse par exemple, mais ce qu’on appelle aujourd’hui en Europe le « Dub » et en Angleterre le « Steppers » n’est apparu que dans les années 80 dans ses premières formes. La majorité, pour ne pas dire tous, des sound systems anglais suivaient les modes jamaïcaines jusqu’au début des années 80. La scission s’est opéré lorsque un nouveau style d’artistes, de thèmes et de type d’instrumentaux sont apparus en Jamaïque pour s’orienter vers ce que l’on appelle parfois le  » early dancehall ». En Angleterre certains sounds tel que Sir Coxsone ou Saxon Studio ont suivi les nouvelles tendances alors que un autre courant s’est formé avec des sounds comme Channel One et Jah Shaka, qui en partie à cause de leur foi Rasta, ont préféré rester avec les productions dites plus « roots and culture » ainsi qu’en gardant leur focus sur les rythmes rockers. Ces rythmes rockers n’étant plus à la mode en Jamaïque, c’est en Angleterre qu’ils se perpétuent en se modifiant au fil du temps pour devenir le « Steppers » où l’on a mis m’accent sur les infra basses, les temps très marqués sur la grosse caisse et des ambiances dites « méditatives » pour les amateurs « glauques » pour ceux qui sont moins fans…

En tout cas cette musique dite « Steppers » plait à un public européen et la facilité de production de ses instrumentaux, le plus souvent conçus sur ordinateurs avec des structures simples et assez ressemblantes les unes aux autres, permet à toute un nouvelle génération de producteurs de voir le jour un peu partout en Europe. Pour ma part je suis rarement fan de ce courant là de la musique d’ascendance jamaïcaine mais comme dans tout on peut trouver des producteurs et artistes talentueux et c’est le cas avec ce morceau produit par un Label Franco-Sénégalais Amouli Bayi ( ndt Ne Jamais Abandonner en Wolof) et le singjay Jah Marnyah. Un texte intelligent et bien écrit posé sur un riddim lui aussi bien construit et dansant à découvrir :

Chantez le haut et fort
Que je vous entende le crier (Jah)

Lire la suite

Sizzla – No White God

Sizzla est un artiste débordant de talent qui a, depuis ses débuts au milieu des années 90, bâtit une solide carrière comprenant de très nombreux hits internationaux. Sizzla c’est aussi un artiste au nombreuses polémiques et apparentes contradictions… Il est membre de l’ordre de Bobo Ashantis, une branche particulièrement traditionaliste du mouvement Rastafari, qui base leur préceptes sur une interprétation de la bible qui leur est propre. Sizzla, lui, dit tout haut ce que certains rastas pensent tout bas et n’a pas peur d’aliéner une partie de son publique en exprimant des points de vues radicaux sur de nombreux sujets. Un des préceptes généralement accepté par tout les personnes se disant du mouvement Rastafari est la reconnaissance d’une forme de divinité en la personne de l’Empereur d’Ethiopie Haile Selassie I. les points de vues et croyances sur son rôle et sa qualification exacte divergent selon les courants et les individus mais le fait que Haile Selassie soit un Roi noir est d’une grande importance pour beaucoup de Rastas et dans ce morceau Sizzla fait l’opposition entre le Dieu blanc imposé par l’esclavage et le Messie noir venu libérer les opprimés et plus particulièrement les noirs opprimés. Un texte très intéressant qui a beaucoup fait jaser lorsqu’il est sorti !

Ne me séduisez pas pour réduire ma connaisance
car je romprais continuellement ces barrières
et détruirai l’esclavage
Ô Seigneur Dieu Tout Puissant accorde mes privilèges
car tu vois je dois surmonter tout ces méchants
eux et leur faux concepts

Lire la suite

Eek A Mouse – What Me Ago Do ?

Eek A Mouse est un artiste et un personnage unique, que ce soit dans ses textes et styles vocaux ou sa manière de se présenter il a toujours chercher à se démarquer des autres et être original. Il a eu un grand succès dans les années 80 qui l’ont vu tourner partout dans le monde et produire des albums fantastiques. Cependant à la fin des années 80 un changement commence à se percevoir chez lui, il se décris lui même à de nombreuse reprises comme étant fou et la qualité de ses productions commencent à être plus variable.
Aujourd’hui Eek A Mouse a défrayé la chronique plus d’une fois avec des accusations ( qu’il réfute ) de viol qui lui on valu d être emprisonné puis extradé du Brésil. Comme de nombreux artistes Eek A Mouse a le sentiment, certainement justifié, de ne pas avoir été rétribué à sa juste mesure et d’avoir été spolié par des producteurs et autres acteurs du reggae business. Ce sentiment se développe et se cristallise suite à l’utilisation d’un sample d’un de ses hits utilisé par Damian Marley. Depuis il a fait plusieurs morceaux où il insulte gravement la famille Marley dans sa généralité. Ce morceau est intéressant car il marque un peu le début de ses manifestations dans la musique de Eek A Mouse, superbement interprété c’est une description de sa vision de son environnement et une supplique au Tout Puissant d’intervenir pour l’aider car il sait qu’il est un  » bon garçon » …

Seigneur entends ma plainte
Mon Seigneur entends ma plainte

Que vais je faire Seigneur
Je sais que je suis un bon garçon

Lire la suite

Samory I – Rasta Nuh Gangsta

Samory I est un jeune artiste émergent de cette nouvelle bague d’artistes qui aspirent à un retour a des sonorités plus roots dans la musique. Tout comme Chronixx ou Kabaka Pyrmaid il chante des textes aux messages conscients sur des instrus qui rappellent les production lourdes du début des années 80s. On peut constater un retour a l’usage de certains gimmicks ( ndt des phrases ou onomatopées qui sont parfois propres a un artiste mais qui deviennent par la suite utilisé par d’autres) comme « goodibeng beng beng » qui rappellent aussi cette époque du roots. Le texte est un rappel que de nature les Rastas ne sont pas des gangsters et que le système et la police ne font que maintenir une mentalité esclavagiste qui devrait être dépassée.

Tu me fouilles et tu trouves mes Rizla
Maintenant tu demandes « ou est le flingue, rasta »
Mais je ne sais pas de quoi tu parles
Alors je vous prie de m’excuser Monsieur l’agent

Lire la suite

Johnny Osbourne – Truth and Rights

C’est tout simplement un des morceau les plus connus du reggae partout dans le monde! Le riddim produit par Studio 1 est utilisé à l’origine par Al Campbell (un homonyme de celui qui connaîtra le succès dans les années 80s) avec son morceau Take a Ride, il aurait fait 2 chansons de plus a Studio 1 avant de redisparaitre dans la nature. C’est à son retour en Jamaïque, après avoir vécu quelques années au Canada, que Coxsone propose ce riddim à Johnny Osbourne qui revisite un paquet d’anciens riddims Studio 1 et compose ce que beaucoup de ses fans considèrent comme étant son meilleur album.Le texte nous appel à vivre comme il le faut en accord avec ce qui est vrai et juste, « truth and rights ». Un texte beaucoup inspiré par la Bible comme on peut le voir.

A noter que même ceux qui ne connaissent pas le reggae en France connaissent le riddim car il a été remis aux gout du jour par les Neg Marrons et leur tube « Le Bilan ».

NDT : – « When you think it’s peace and safety it could be a sudden destruction »
est un référence a la prophécie biblique Thessalonians 5:1-5

– « Render your heart and not your garments » Joel 2:13
Il y avait une habitude juive de dechirer ses vetements en signe de colère ou de tristesse ou de forte emotion. Ce passage a trait au pêché et enjoint les croyant de ne pas dechirer leurs habits mais de dechirer leurs coeurs, autrement dit de ne pas faire une manifestation exterieur de repentance mais plutot interieur qui est plus vraie.

Déchirez vos cœurs et non vos habits
La vérité est là pour ceux qui ont des yeux pour la voir
La partialité n’a aucune place dans ce jugement
Souviens toi des mots de la prophétie

Lire la suite

Cocoa Tea & Shabba Ranks & Home T – Pirates Anthem

La fin des années 80 a vu naître un nouveau style de single, la combinaison entre chanteur et DJ. En effet jusqu’à là, sur les enregistrements studios, les chanteurs faisait leur morceau en entier et puis le DJ intervenait en deuxième partie. La nouveauté consiste dans la nouvelle approche où le chanteur chante le refrain puis le DJ un couplet pour revenir au chanteur dans une sorte de ping pong vocal au long du morceau. Ici ils sont trois Cocoa Tea un chanteur en pleine ascension à cette époque, Home T un illustre inconnu avec eu d’enregistrements a son actif et Shabba Ranks lui aussi en plein explosion qui le mènera a la gloire internationale avec un contrat chez une major américaine.
Le thème du morceau est propre à l’Angleterre et la diffusion de la musique là bas. En effet des lois draconiennes restreignent qui a le droit de diffuser sur les ondes radios et contrôlent le contenu des émissions autorisés. De ce fait il n’y a que de très peu de reggae et de musique dite  » noire » qui se joue à la radio et peu d’émissions qui expriment les sentiments d’une bonne partie de la population. C’est pourquoi des station dites « pirates », surement du fait que les premiers entremetteurs étaient sur ds bateaux au large de l’ Angleterre pour échapper aux contrôles, se multiplient. Le DTI, Departement of Trade and Industry fais la chasse aux stations qui se sont par la suite retrouver dans les villes avec de petits émetteurs maisons et ce n’est pas rare que la diffusion soit coupé parce que la Police arrive ou que l’émission n’ai pas lieu une semaine le temps de trouver du nouveau matériel lorsqu’il a été saisi par les autorités. C’est stations ne jouent pas en continu mais a des heures dites que de nombreux auditeurs attendent avec impatience et enregistrent souvent sur des cassettes!

Un ami me précise que : « HomeT est le nom de chanteur du producteur Mickey Bennett du label Two Friends qui a produit pas mal de hits de Cocoa Tea, Shabba, Dennis Brown et d’autres..

La station du peuple
DTI c’est le système
Laisse les car on les aime

Lire la suite

Super Cat and & Nicodemus – Live on Sir Coxsone UK

Le sound system est un des éléments cruciaux de la diffusion mais aussi de la création de la musique Jamaïcaine dès ses débuts dans les années 50s. En effet au delà d’être un des seuls moyens d’entendre de la musique jamaïcaine alors qu’elle n’étaient pas diffusé par les grands médias, les soirées sound systems ont aussi donné naissance au « toasting » et a participé à créer de nouveaux style musicaux et d’expression propres à ces soirées. Les soirées sound systems sont devenus des endroits où l’on joue de la musique qui a été conçue pour satisfaire les gens qui cherchent autre chose que le format classique de diffusion et d’écoute. De ce fait les artistes adaptent aussi leur textes lors de ces soirées pour parler de ce qui s’y passe et aborder plus librement leurs points de vues sur ce qui se passe dans le monde en général. Il y aussi toute une catégorie d’artistes dit « sound artist » qui ne sont pas forcement des artistes qui enregistrent beaucoup de morceaux pour sortir commercialement mais qui ont une grande popularité dans le milieu du sound system. Il y aussi des stars internationales qui en sont issus et c’est le cas içi avec Super Cat et Nicodemus. Ces deux toasteurs ont commencé et évolué dans les sound systems et c’est grâce à leur popularité qu’ils deviendront des artistes reconnus internationalement et qu’on enregistre. A tel point que Super Cat signera au début des années 90 un contrat avec la grande maison de disques Columbia, puis Sony. Içi c’est un extrait d’une soirée sound system en Angleterre avec l’un des sound systems les plus populaires de l’époque Sir Coxsone (UK), les deux toasteurs ont déjà une notoriété internationale dans le milieu des sounds comme étant parmi les meilleurs de leur temps et ont déjà quelques enregistrements a leur actifs. Découvrons comment il s’expriment en direct et pour un publique composé a très grande partie de jamaïcains..

Notes du traducteur :

– Posse : Peut vouloir dire groupe d’amis comme gang

– Dreadlocks, Jahman: parfois les DJ utilisent ses mots qui sont des équivalents de « mec » ou « mon pote » a cette époque là, et les utilisent pour ponctuer leurs phrases.

– Mr Fabulous : Un des surnoms de Nicodemus

– Massive: un groupe de supporters ou de fans

– Lawn : littéralement un gazon, en Jamaique la majorité des dances ont lieu en extérieur et beaucoup de clubs et de lieux ont pris le le nom  » … Lawn  » même si ils n’ont pas toujours de gazon!

– Ongle : la manière jamaïcaine de dire « only » ou seulement en français

– Eradication Squad : une unité spéciale de maintien de l’ordre qui avait pour but de s’attaquer au crime par tous les moyens même les plus mortels..

Maintenant voici le style de la 2ième partie (ndt sur l’instrumental du morceau qui vient d ‘être joué)

Lire la suite

Don Carlos – Harvest Time

Don Carlos a commencé sa carrière au début des années 70 et connaîtra le succès et la reconnaissance dans les années 80 avec de nombreux albums d’une grande qualité musical et lyrique! Ce titre est celui qui donne le nom à un de ses meilleurs albums et à un contenu assez original. En effet il aborde un de ces piliers de la foi Rasta qui affirme que le peuple noir est en fait le peuple Isrealite des temps modernes. En effet les similitudes sont assez nombreuses entres le peuple Israelite de la Bible et l’histoire de la diaspora noire pour que le parallèle ne soit pas surprenant. Ici il emploi un langage et des références bibliques pour appuyer son propos. Des expressions comme « woe be unto » ou encore les terminaisons en « eth », qui ne sont plus utilisés dans l’anglais moderne, renvoient au langage de la Bible. Il adapte cette expression « To seperate the wheat from the chaff » qui se traduit par « séparer le bon grain de l’ivraie » pour décrire le moment du jugement…

Malheur a ceux qui font couler le sang
du peuple innocent de Jah

Jah va nettoyer l’ivraie
Et les séparer des bon grains
Car le jour de la récolte approche

Lire la suite

Michael Prophet – Creation Rock

C ‘est en voyant une vidéo d’un concert de Michael Prophet chantant ça à Jérusalem, il y a peine quelques semaines, que je me suis dit que le reggae est quand même puissant! On invite des chanteurs de reggae pour venir nous parler de ce que l’on arrive pas à faire, comme là avec ce morceau qui rappel des bases qui paraissent évidentes mais qui sont loin de l’être dans une région déchirée par les conflits depuis plus de 50 ans. C’est George Orwell qui a dit que le monde en est venu à un tel point de dégradation que rappeler ce qui devraient être des évidences devient un acte militant ! Le morceau lui même est produit par Yabby You sur son propre label et revisite le Rockfort Riddim avec grand succès.Petite particularité sur l’album ce titre s’appel  » Jah Jah is my Master » et en single  » Creation Rock « .

Allons, maintenant

Nous pouvons tous vivre ensemble
Nous pouvons tous vivre tel des frères
Car Jah Jah est le maître de Je et Je ( ndt nous tous )

Lire la suite

Michael Prophet – No Friend In This Time

Un autre morceau extrait d’un de ses meilleurs album « Know the Right » qui n’est pas sorti en single et quel dommage! C’est un morceau peut être pas très connu du grand public mais qui, pour moi, fait partie des plus touchants de ses textes et performances vocales.

Je n’ai aucun ami en ces temps
Je n’ai aucun ami en ces temps

Certains ont les policiers comme amis
Certains font de leurs copines leurs amis
Certains prennent l’argent pour ami
Mais un jour proche leur vanité cessera
c’est pourquoi je dis

Lire la suite

Michael Prophet – Jah Love

Voici un morceau de Michael Prophet qui n’est pas sorti en single mais apparait sur l’album éponyme. C’est un morceau fabuleux qui réussit la rude tâche de décrire une partie des sensations qui définissent l’amour de Jah!

Ca arrive ca arrive sans aucun doute
Ca arrive ca arrive prochainement

Lire la suite

Michael Prophet – You Are A No Good

Celle ci figura aussi parmi les plus connus du Prophet pour plusieurs raisons. La version vocale a eu un succès considérable qui à au moins été égalé par la version Dub de l’ingénieur du son Scientist, celle ci apparaît sur son Album au succès international « Scientist Rids The World Of The Evil Curse Of The Vampires ». Ce morceau est aussi entré dans la culture mainstream car il fait partie de la bande son du Jeu au succès planétaire Grand Theft Auto.

Toi petite voleuse je sais que tu vas tirer la tronche

Tu es une bonne à rien, tu est une bonne à rien
A cause des choses que tu fais devant moi
C’est une bonne à rien, c’est une bonne à rien
A cause des choses que tu fais devant mes yeux

Lire la suite

Michael Prophet – Gunman

Celle ci c’est peut être celle qui a fait de Michael Prophet une légende des dancehalls. En effet quand il est sorti absolument tous les sounds le jouaient et pour cause avec sa ligne de cuivres imparable et un Michael Prophet plein de son entrain si personnel on ne peut résister! Il s’agit d’une histoire vrai que Prophet nous relate et comme souvent c’est un morceau qui met en avant sa foi en Jah ! Un morceau qui s’inscrit dans le contexte de l’explosion du crime armé en Jamaïque…

Je me suis levé un matin, que vois-je
Des hommes armés avec leurs flingues et leur baïonnettes
Je cris  » le peuple va le sentir  »
Je cris « tout cela nous sera révélé  »

Lire la suite

Michael Prophet – It’s Time

Un des morceaux peut être moins connu de Michael Prophet mais qui figure parmi mes préférés. Pour moi le langage est efficace par sa clarté mais aussi par la manière dont on l’utilise et ce que l’on met dans ce que l’on dit. c’est pourquoi je pense que parfois des textes d’apparence simple peuvent tant résonner chez les gens car ils sentent que derrière ça il y aune vérité à laquelle ils peuvent s’identifier et que le chanteur canalise quelque chose de quasi mystique dans son interprétation. C’est le cas avec ce morceau, il m’arrive de l’écouter en boucle tel un mantra car j’ai l’impression de m’imprégner de ces vérités en les entendants et les ressentant musicalement!

Le moment est venu, oh le moment est venu
De faire le bien
Le moment est venu, oh le moment est venu
de se connaitre soi même

Lire la suite

Michael Prophet – Love and Unity

Michael Prophet est un artiste qui a été découvert et produit a ses débuts par Yabby U a al fin des années 70s. C’est un artiste à la voix magique qui dès ses premières vocalises qui lui sont si caractéristiques on est touché par le morceau. Au delà de ses qualités vocales indéniables il a toujours maintenu un contenu conscient et positif qui a touché des auditeurs aux quatre coins du monde. Ici c ‘est un texte relativement simple mais tellement profond qui nous enjoins à vivre ensemble dans la fraternité et l’harmonie. Le texte d apparence simple est d’une efficacité redoutable!

Certains prennent de l’argent et se font de gros ennemis
Alors que je prends l’amour et je me fais de bons amis
Certains volent dans les poches alors que d’autres brandissent des couteaux
Alors que je suis là pour vous apprendre a faire le Bien et pas le mal

Lire la suite

Sancho – Chase Vampire

Sancho est un DJ méconnu qui a enregistré principalement dans les années 80. Il fait partie de cette génération de DJ qui écrivent des textes sont plus longs et plus développés et souvent plus thématiques. Ici c’est un thème très Jamaïcain, celui du monde du surnaturel. En effet il y aune longue tradition de mysticisme africain mélangé a des rites chrétiens, dans le Pocomania par exemple les prêtres sont souvent envahis par  » l’Esprit » et se mettent a parler dans des langues incompréhensibles.. Il y aussi cette forme de magie que certain disent maléfique, l’Obeah. Les Jamaïcains à cette époque et jusqu’à aujourd’hui sont de fervents croyants en Dieu mais aussi aux esprits, fantômes et autres êtres et puissances spirituels. Ce texte raconte une histoire, que Sancho nous affirme ne pas être inventé mais l’avoir vécu lui même, d’une rencontre de ce type en faisant le parallèle avec l’histoire qu’avait relaté les Wailers dans Mr Brown.

Maintenant celle-ci est comme un film d’horreur
Créé par moi Puppa Sancho, plein de style

Chasser les vampires, allons chasser les vampires
Chasser les vampires, allons chasser les vampires

Faisons déguerpir le mec qui pratique l’Obeah
Oui Barnabas et Herman le Monstre
Je dis Frankenstein, les loups garous et Dracula
Ils te suceront le sang et te feront maigrir
Et ils viennent dans toutes les formes comme les moustiques
Ce que je te dis ce n’est pas un mensonge mais une vrai aventure
Un soir vers minuit j’été posé sur ma véranda
Avec ma copine dans la lumière de la lune je prenais sa photo
Je vois quelque chose de bizarre un peu plus loin
Je dis quelque chose qui avait une forme humaine
Et quand je regarde je vois que ça n’a pas de tête sur les épaules
Et ça me fait si peur que je me mets a bégayer bégayer
Et quand je regarde ma copine elle est tombé dans le coma
Ensuite je cours dans la maison chercher mon grand père
Et il saute de son lit en pyjamas
Et se met a genoux et dis deux prières
Et peu de temps après il commence a lire un extrait de la Bible
Il prend un croix, un miroir et de l’eau bénite
Deux clous a dix centimes et un vieux marteau
Puis il court dans l’obscurité et j’entends quelque chose crier
Et de sa bouche de l’entends dire
Sésame ouvre toi, abracadabra

Ça s’appelle
Chasser les vampires, allons chasser les vampires
Chasser les vampires, allons chasser les vampires

Je dis il y a longtemps en Jamaïque
il s’est passé quelque chose dont on doit se souvenir
C’était un cercueil en cèdre a trois roues
Et la couverture extérieur 100% formica
Trois corbeaux dessus
dressés comme des prêcheurs
Et c’est Mr Brown qu’ils cherchent
Et ils conduisent dans les rues et tournent aux virages
Et tout le monde regardait mais ne pouvait voir de chauffeur

Ça s’appelle
Chasser les vampires, allons chasser les vampires
Chasser les vampires, allons chasser les vampires

ENGLISH PATOIS :

Now this one is like a Horror movie
Originate by I Puppa Sancho inna stylee

Chase Vampire Make we chase vampire
Chase Vampire Make we chase vampire

Run weh the bwoy weh ah work the Obeah
Yes the one Barnabas and Herman the Monster,
Me say Frankenstein werewolf and Dracula ,
they will suck out your blood and make you get maga
and them come in all form like mosquitos
Me say this is not a lie a true adventure
One night about twelve me mass pon veranda
With me girl inna the monnlight me ah take her picture
Sight something strange from over yonder
Me say something with the shape of a human structure
When me look at it no have no head pon the shoulder
And the way how me frightened me stammer stammer
When me look pon me girl she fall inna coma
Then me run inna me house fi me grandfather
And him jump out ah him bed inna him pyjama
Then him go down pon him knee and say two prayers
And a little after that him start to read a Scripture
Get a cross, a looking glass and some holy water
Two ten-penny nail and a old hammer
Then him run inna the dark and me hear something holler
And out of him mouth me hear him utter
Open sesame, abracadabra

It name
Chase Vampire Make we chase vampire
Chase Vampire Make we chase vampire

Me say longtime ago down in Jamaica
something there that you must remember
It was a three wheel coffin make out of cedar
And the outter covering ah strictly formica
Three Johncrow pon the top
them stand up like a preacher
And the one Mr Brown ah who them ah ask for
and them drive pon lane and around corner
and everybody look them couldn’t see no chauffeur

It name
Chase Vampire Make we chase vampire
Chase Vampire Make we chase vampire

TRANSLATION COPYRIGHT JAMES DANINO

UK Apache & Shy FX – Original Nuttah

Là pour le coup ce n’est pas a strictement parler de la musique Jamaïcaine mais c’est clairement un de ses enfants! En effet le mouvement Jungle Drum and Bass à été fortement définit par l alliance de lignes de basses et de samples ou d enregistrements vocaux jamaïcains posés sur un tempo fortement accéléré. Ici c ‘est un vocaliste d’origine pakistanaise qui toaste en patois jamaïcain en faisant un tas de références jamaïcaines donc le lien est plus qu’evident.Le style et même son nom son clairement inspiré de Supercat le  » Wild Apache » et là nous avons le UK Apache qui a quand m^me l audace de dire dans son intro qu’il n’imite pas il créé pour ensuite reprendre momentanément son vrai accent et argot…

On peut se poser la question de savoir si le mit Jungle ne vient pas du quartier de Kingston du même nom, et d’ailleurs petite précision le terme c ‘est « Junglist massive » qui parle du public qui vient de Jungle ou du public de la Jungle musique et non pas « Jungle is massive », enfin c’était ça au début aujourd’hui ça a peut être muté!

Les références de supériorité au Gorgon ( Ninjaman) et au Don Dadda (Supercat) sont un peu osés surtout vu qu’il pompe un peu le style de Supercat mais bon il le dit lui même, il est un peu fou!

Prends note, c’est légéndaire
UK Apache aux cotés de Shy FX
Et on vient avec la tuerie
A tous les vrai gangsters
écoute ce que je leur dis maintenant
Car je n’imite pas, créer originalement je viens pour créer originalement
Ouai mec, faut savoir ce que tu fais mec
Ecoute ce que je leur dis car je ne suis pas là à gober les mouches
Et je ne cesse de parler
Ecoute ce que je te mauvais garçon, regarde ça

Les mauvais garçons à Londres, les durs en Angleterre
Les mauvais garçons en Jamaïque, les durs à Kingston

Tu ne savais pas que les gangsters étaient dans la Jungle
Tu ne savais as que ceux qui agissent du cœur sont dans la Jungle
Tu ne savais pas que Shy FX est reconnu dans la Jungle
Tu ne savais pas que UK Apache est reconnu dans la Jungle

Qu’est que je te dis mauvais garçon, regarde ça maintenant

Je suis le timbré, l’original fou fou fou fou timbré
Original fou fou fou tmbré

Je suis le timbré
Je suis plus terrible que le mauvais garçon qu’on nomme Darth Vador
Je court-circuite le Jedi qu’on appel Skywalker
A l’école on m’appelait le trublion
Plus terrible que le Predator et le Terminator
Plus terrible que le Gorgon et le Don Dadda
A celui qui tente quelquechose
Ta tête va subir des coups
Je te dis que Shy FX il contrôle la frontière
Nulos nulos…
Qu’est que je leur dis mauvais garçon

Je suis un meurtrier, je tue n’importe quel DJ sr le coin de la rue
Shy FX c’est un meurtrier il tue n’importe quel DJ sur le coin de la rue
On te dis qu’on est des mauvais garçons, mec

ENGLISH PATOIS :

Take heed, ah legend
UK Apache and Shy FX
And we come with murderation
All original gangsterman, hear weh me tell them now
Cause we nuh imitate, originate we come fi originate
All right man know what you’re doing mate
Hear weh me tell them cause me nah deh bout gaze
And me nah stop talk
Watch me tell unnu rudeboy , watch this

Bad boys inna London rudeboys inna England
bad boys in a Jcan ( ndt Jamaica) rude boys inna Kingston

You never know the gangster them inna Jungle
you never know the heartical me say them inna Jungle
You never know Shy FX man big inna Jungle
You never know UK Apache big inna Jungle

Weh me tell them rudebwoy, watch this now man

Me ah the nutter, original mad mad mad nutter
Original mad mad mad mad mad mad nutter

Me ah the nutter
Me badder than the bad boy called the Darth Vador
Lock off the Jedi weh you call Skywalker
inna one school them call me troublemaker
Badder than the Predator and the Terminator
Badder than the Gorgon and the Don Dadda
Said who try ah thing
Your head gwine batter
I tell you Shy FX, man ah control the border
Dibby Dibby …
Weh me tell them rudeboy

I am a murderer kill up any DJ pon the corner
You hear me
Shy FX him is a murderer kill up any DJ pon the corner
Weh me tell you we ah rudebwoy, man

TRANSLATION COPYRIGHT JAMES DANINO

Barrington Levy – Here I Come

C’est certainement le plus gros hit de Barrington et c’est pas peu dire quand on sait qu’il a eu de nombreux succès internationaux! Il y a une magie dans le chant et dans la musique qui font que parfois ce ne sont pas tellement les textes en eux mêmes qui sont si intéressants mais la manière dont ils permettent aux chanteur de s’exprimer sur la musique. C’est un peu le cas içi ou ce texte n’est très certainement pas le plus intéressant ni profond de Barrington Levy pourtant c’est celui qui est repris en cœur dans tous les dancehalls du monde entier!

A l’interphone Rosie ma dit de venir
Je dis qu’elle n’avait pas de fille mais elle avait un fils
Elle m’a dit que l ascenseur ne fonctionnait pas et de prendre les escaliers en courant
Et que si je ne venais pas vite je ne pourrais pas voir mon fils
J’ai donc attrapé un bouquet au vol et je me suis mis à courir
J’arrive

Lire la suite

Freddy McGregor – I’m A Revolutionist

Freddy McGregor est un artiste qui a commencé a chanter jeune chez Studio 1 et la tutelle du grand producteur Sir Coxsone Dodd. C’est là bas qu’il signe des hits tel que Bobby Bobylon qui le font connaitre partout en Jamaïque. La reconnaissance internationale viendra lorsqu’il quittera Studio 1 et produira des morceaux comme son anthem Big Ship et des tunes comme celui ci! Le thème est celui d’un grand nombre de morceaux Rasta des années 70 et aborde la révolution nécessaire afin de changer leur vies mise dans un contexte biblique. En effet il dit qu’il faudra se battre pour obtenir ses droits et que le temps de prêcher la Bonne Parole est peut être révolu …

A noter son usage du mot revolutionist une déformation jamaïcaine de revolutionary.

Je suis un révolutionnaire
Bouge de là
Je, en tant que dread, ne me suis pas dans la critique
Je suis un Rastaman
Je suis un révolutionnaire
Je me fous de ce qu’ils disent
Je suis un Rastaman

Lire la suite

Israel Vibration – Licks and Kicks

Israel Vibration est un trio vocal à l’histoire singulière. En effet les trois membres, Apple, Skelly et Wiss, se sont rencontrés au centre de réhabilitation Mona, pour les enfants atteints de Polio. C’est là qu’ils découvrent la musique et Rastafari et lorsque ils commencent à se faire pousser leurs dreadlocks ils sont exclus du centre, c’été une réaction commune à cette époque…
C’est un trio sans chanteur lead fixe même si c’est surtout Apple et Skelly qui chantent le plus souvent et qui ont posé leurs plus grands hits.
Comme leur nom le laisse entendre ils sont membres de l’organisation des 12 Tribes of Israel, une des branches qui été le plus en vue dans les années 70 avec d’autres membres connus tels que Bob Marley, Dennis Brown ou encore Freddy McGregor. La philosophie des 12 Tribes est assez particulière, ils ont une approche très basé sur la Bible en y ajoutant des éléments africains mais aussi du Zodiaque et autres influences variés. Une des choses auxquelles croient de nombreux membres de 12 Tribes c’est l’idée de prédestination et cette chanson y fait référence! Un texte poignant et très intéressant pour découvrir ce coté de la philosophies des 12 Tribes of Israel!

NDT : en Jamaïque licks and boxes ce sont des coups qu’on donne ou que l’on recoit!

Je suis sur que c’été le 24 (Sepetmbre)
C’est le jour ou à eu lieu cet incident (Je m’en souviens)
Mes frères étaient tous rassemblés dans l’unité (Dans la cour)
Ne se préoccupant que d’eux même ( dans l’égalité)
Babylone est arrivé (Il fallait voir ça)
Avec leurs forces de brutalité

Lire la suite

Gregory Isaacs – House of The Rising Sun

Gregory Isaacs a connu une carrière brillante jusqu’au milieu des années 80s lorsque ses problèmes d’addiction au crack ont endommagé sa voix et sa créativité. On ne peut pas dire pour autant qu’il a cesser de faire de bons morceaux, même si pour moi en tant que fan absolu j’ai du mal avec sa voix abîmée, en effet il signe ponctuellement de nouveaux hits tels que Rumors ou encore Mind You Dis à la fin des années 80. Ici il s’agit d’une reprise d’un grand classique de la Folk américaine, enregistré pour le label Ras Records a Washington DC. Le sujet colle bien à cette nouvelle image du Gregory un peu en souffrance appuyé par une voix clairement diminué mais pleine d’émotion!

Il y a un endroit à la Nouvelle Orléans
Qu’ils appellent  » Rising Sun »
Ça a été la ruine de nombreux hommes pauvres
Et le Seigneur sait que j’en fait partie.

Lire la suite

Black Uhuru – Abortion

Black Uhuru a été un des ces rares groupes Jamaïcains qui ont réussi à percer le circuit international des tournées et à leur sommets on les voyait chaque année à l’affiche avec comme épine dorsale le duo bass/batterie Sly Dunbar et Robbie Shakespeare. Ce morceau est un de leurs standards en concert et fait partie des morceaux les plus connus du groupe, cependant en France c’est pas sur que tout le monde comprenne le fond du message. Même pour les anglophones il y a des mots utilisés dans un sens jamaïcain qui rendent la compréhension difficile et on peut, comme je l’ai fait pendant des années, faire une mauvaise interprétation du sens du morceau du à quelques mots mal compris. Le thème est polémique ici dans les pays occidentaux où, il y a quelques décennies suite a un mouvement de libération de femmes et de la sexualité, l’avortement est sorti de la clandestinité et est devenu légal dans la plupart des pays qui se disent « avancés ». Cela dit cette acceptation a été très difficile ici et les mouvements traditionalistes et religieux s’y sont fortement opposés et continuent de s’y opposer aujourd’hui. En Jamaïque, où la place du Sacré et du religieux est encore prépondérante, l’avis populaire est le même qu’il été ici en France avant les années 60s: « l’avortement c’est un meurtre ». Et lorsque Michael Rose dit « il faut faire attention il faut comprendre « il ne faut pas faire ça »!
A chacun de se faire son idée !

NDT:

boots : utilisé ici de manière argotique pour parler de préservatif
purse : un réceptacle, a noter qu ‘il y avait aussi de petit porte monnaies pour femme qu’on appelait les « pum pum purse » a cause de leur ressemblance avec un vagin.. en tout cas ici l utilisation du mot est faite pour dire de ne pas empêcher le sperme d’entrer dans le vagin et donc d empêcher la vie.

Meurtre au premier degrés

Avortement, avortement, il faut faire attention
Avortement, avortement, il faut faire attention

Lire la suite

Horace Andy- Mini Mini

Horace Andy est un artiste qui a commencé jeune chez Studio 1 et a signé de nombreux hits tels que Skylarking ou encore Mr Bassie. Un chanteur à la voix que l’on reconnait instantanément, il est plus connu pour ses morceaux de la période dite roots des années 70. Mais ici c’est un morceau que certains trouveront atypique mais qui est pourtant très représentatif d ‘un phénomène jamaïcain. On a tendance à penser et à classer les artistes comme étant de tendance plus « consciente » ou plus « entertainment » voir « slackness » alors que bien souvent les artistes reflètent les différents aspects de leur personnalité dans leur musique et montrent comme le fait ici Horace Andy, que l’on peut très bien chanter des morceaux spirituels et lourd de sens comme  » Zion Gate » mais qu’on peut aussi bien faire dans le léger comme ici où il nous parle de son amour des filles en mini jupes!

C’est la mi mi mini mini mi

Jeunes filles, j’aime vous voir porter des mini
Jeunes filles, j’aime vous voir porter des mini

Lire la suite

Warrior King – Rough Road

Warrior King est un artiste qui a explosé sur la scène international il y a 15 ans avec son album Virtuous Woman. Un chanteur à la voix fraîche et pleine de d’énergie positive, son album est rempli de super tunes dont ce superbe Rough Road. Malgrès son titre c’est un morceau très positif qui nous encourage à persister face à l’adversité et de garder nos objectifs en tête et de traviller pour y arriver! Big tune !

Dure et pénible

C’est une route dure, c’est un route pénible
malgré cela je dois maintenir la foi
Le Tout Puissant bénit mon esprit et mon âme
ainsi que mon cœur, tu vois
Et avec un foi véritable je vais m’élever

Lire la suite

Capleton – Jah Jah City

Capleton est un artiste dont la carrière débute en 1990 avec des morceaux comme Gun Talk . A cette époque il n’est pas encore Rasta et il chante des morceaux slackness et des chansons à la gloire des armes et des gangsters. Son plus grand hit international arrivera plus d’un décennie plus tard après sa conversion à la secte Bobo Shanti du mouvement Rastafari et c’est avec un texte en radicale opposition avec ce qu’il chantait auparavant qu’il réussira à toucher un public mondial!

NDT : *John Crow est le nom qu’on donne aux vautours en Jamaïque
*John Brown est un nom générique pour un individu lambda
* En Jamaique est dans sa musique il y a de nombreuses références a Sodome et Gomorrhe ce n’est pas toujours en référence aux pratiques homosexuelles spécifiquement mais plutôt de la déchéance générale qui est symbolisé dans la Bible par ces villes
* Capleton fait référence a ce que les Bobos considèrent comme une prophétie de Marcus Garvey qui leur dit que la ville deviendra dangeureuse et qu’il faut s’en eloigner de 15 km. C’est a Bull Bay hors de Kingston que les Bobos établissent leur camp.

La ville de Jah Jah, la cité de Jah Jah
Ils veulent la transformer en ville de cowboys

Je et je dis que c’est la Vie que je et je promouvons au plus haut des niveaux
(tu as intérêt à savoir)
Et donc nous brûlons leurs concepte maléfique
Car nous disons que la mort est une destruction pour l’Humanité
c’est ce que je dis (tu as intérêt à savoir)
Regardez là maintenant

Lire la suite

Super Cat – Fight Fi Power

La musique jamaïcaine a toujours eu vocation à transmettre des messages, à se servir du medium de la musique pour raconter une histoire ou pour décrire une situation ou tout simplement exprimer des sentiments et sensations. Cette musique a aussi un coté éducatif avec des textes qui vont jusqu’à enseigner l’histoire et la mettre en parallèle avec le monde dans lequel on vit. Un des DJ qui est le plus habiles dans cet exercice pédagogique est Super Cat qui avec ce texte nous raconte comment au travers des ages les Hommes ont lutés pour obtenir le pouvoir sur les autres .

NDT :  » Oh me, oh my  » est une expression anglaise difficile à traduire mais qui est une réaction à un événement surprenant ou inquiétant.

Bon sang, quel bénéfice y a t’il a obtenir le monde entier tout en perdant ton âme pour un paquet d’argent et d’or.
Il s’agit de prendre les problèmes et de le mettre dans un trou

Lire la suite

The Congos – Children Crying

Lorsque l’on demande à l’immense majorité des fans de reggae de citer un album incontournable pour quelqu’un souhaitant découvrir la profondeur et la beauté du reggae c’est souvent  » Heart Of The Congos » qu’on entend en réponse. Cet album produit et conçu musicalement par Lee Perry et enregistré dans son mythique studio Black Ark, est un chef d’oeuvre qui nous montre le plein potentiel des Congos et Lee Perry qui sont a cette époque au sommet de leur art.Que ce soit les harmonies angéliques de choristes et le lead unique de Cedric Myton ou que ce soit les couches d’effets novateurs et de techniques de mixages inédite de Perry, cet album surprend et ravi du début à la fin. Ce qui caractérise les Congos sont ces 3 voix qui se répondent du falsetto de Cedric Myton au barriton de Watty Burnett, ils s’associent parfaitement pour créer une ambiance dense mais légère, spirituel mais plein de réjouissance, avec des messages sérieux emplis de douceur! Ce morceau prend la forme d’une supplique à Jah, rappelant que il y a des enfants de Dieu perdus et pleurants dans la Nature Sauvage et demandant un nouveau Prophète pour les mener vers le Bien !

Jah Jah
les enfants pleurent dans la Nature Sauvage
et ce n’est pas bon
Jah Jah
les enfants pleurent dans la Nature Sauvage

Lire la suite

Michael Rose – Too Blessed to be Stressed

Michael Rose est un artiste qui est devenu connu en tant que chanteur et compositeur au sein du groupe Black Uhuru. Il avait entamé une carrière solo auparavant sans grand succès, en imitant le style vocal de Dennis Brown. Avec Black Uhuru, il signe de nombreux hits qui deviendront des anthems du reggae. Ce groupe a toujours eu un formation en changement et au milieu des années 80 Rose quitte le groupe pour retenter sa chance en solo. Il mettra un certain temps avant de renouer avec le succès mais sa carrière connait une deuxième vie à partir du milieu des années 90 et jusqu’à aujourd’hui il continue de produire des morceaux et des albums de qualité comme avec ce titre des années 2000!

NDT : la première phrase est issus du Psaume 91 et est très souvent cité par les chanteurs Rastas.

Celui qui habite dans la demeure secrète du Très Haut
repose à l’ombre du Tout Puissant

Lire la suite

Gregory Isaacs & U Brown – The Border

La deuxième moitié des années 70s marque l’apparition d’un nouveau format commercial, le 12 pouces Maxi 45 Tours. En Jamaïque où depuis déjà quelques années on sort des versions instrumentales des morceaux chantés c’est l’occasion de pouvoir enchaîner cette version instrumentale sans coupure et donc de créer un morceau qui passe d’environ 3 minutes à des morceaux qui peuvent aller jusqu’à plus de 9 minutes! Les producteurs se rendent aussi compte que pour les DJ, qui gagnent de plus en plus de popularité à cette période, c’est un format qui permet de combiner la version chantée avec la version toastée et la version instrumentale se retrouve sur la face B. Tels qu’ils le font en soirées sound systems, les DJ ont tendance à rebondir sur le texte du chanteur pour donner leurs sentiments sur la question. C’est ce que l’on peut voir ici avec ce Hit de Gregory Isaacs au meilleur de sa forme qui nous livre un texte poignant sur la volonté de quitter une situation et une vie qui le retiennent dans la difficulté. U Brown est à cette periode l’un des DJ les plus en vue et il signe l’un des ses titres les plus reconnus ici en reprenant le message de Gregory et y ajoutant sa fouge et son savoir-faire appris de l »Originateur U Roy!
Un classique indémodable qui résonne toujours à travers le monde.

NDT quand on parle de Rome pour les rastas c’est plus général que la ville mais plutôt la ville comme symbole d’un système , Rome = Babylon
De la même manière Le Pharaon est un symbole du Mal et les Rastas font souvent l ‘analogie entre la situation des Israelites du temps de Moïse et la situation de la diaspora noir descendante de l’esclavage.

Si je pouvais atteindre la frontière
Alors je la traverserais
Amène moi s’il-te-plait à la frontière
quel qu’en soit le prix
Car je pars d’ici

Lire la suite

Gregory Isaacs – Thief A Man

Gregory Isaacs a grandi dans les ghettos les plus durs de Kingston et naturellement ce vécu se ressent dans sa musique et ses textes. Ici c’est le questionnement sur le vol entre les pauvres. Il fustige ceux qui volent à des gens qui sont dans la même situation de précarité qu’eux en allant jusqu’à voler au Rastaman pourtant généralement respecté pour sa neutralité et son mode de vie.

NDT ici, comme souvent, l’orthographe du titre n’est pas forcement celui qui est inscrit sur le label et c’est plutôt « thiefer » ( une modification jamaïcaine ) que « Thief A Man » .

A cette époque Gregory Isaacs n’avait pas encore connu ses addictions aux drogues d’ou la phrase  » I ain’t no junkie  » qu’on lit avec tristesse quand on connait la suite…

NDT : ne connaisnat pas trop le monde du crack, quelqu’un ma expliqué que les cendres sont utilisé pr fumer le crack , c’est don la raison du  » i don’t use ash »

Ne continue pas comme ça, ne continue pas comme ça
Voleur, tu es simplement un rouage dans le plan de babylone
Voleur, tu voles même à un Rastaman
Frère Voleur, tu voles même aux nécessiteux

Lire la suite

Gregory Isaacs – Material Man

Gregory Isaacs est largement reconnu comme étant l’un des plus grands compositeurs de textes de la musique Jamaïcaine. Pour moi la beauté d’un texte ne se définit pas par sa longueur ni par les mots compliqués qu’il peut contenir mais par la capacité de l’écrivain à nous faire ressentir des émotions, a visualiser des situations et finalement à rendre personnelle l’expérience de l’écoute de ce texte en nous permettant, à travers les mots, de nous approprier ce dont le chanteur nous parle. Gregory Isaacs est le chanteur dont les textes sont capables de parler à tous, qu’il nous parle d’amour comme souvent ou bien qu’il aborde comme ici des thèmes conscients et militants de la vie auquel nous pouvons nous référer!
Ce morceau apparaît sur l’album Night Nurse, le premier qu’il sort avec Island et qui marque le début de sa carrière réellement internationale avec une maison de disques qui assure une promotion sérieuse de son travail.

Je veux vraiment savoir maintenant

Je sais que tu n’étais pas là
Lorsque je trimais comme un esclave
Et pourtant tu reste en retrait détendu
et profite de toute la richesse
Est ce les choses matérielles que tu poursuis
Ou est ce des louanges que tu donnes à Rasta

Lire la suite

Iba Mahr – Great is H.I.M

Iba Mahr est un artiste relativement jeune qui fait parti de cette nouvelle vague d’artistes jamaïcains qui souhaitent un retour au Reggae plus mélodieux, aux texte plus spirituels et militants. Préferant des musiciens que des riddims programmés sur un ordinateur ils s’efforcent de produire de la musique positive et consciente! Ici il s’agit d’un morceau de louanges a Dieu sous la manifestation de Haile Selassie I. Le texte est ponctués de références bibliques et nous enjoint à vivre mieux en considérant la grandeur se Sa Majesté Impériale
ou H.I.M en anglais !

références bibliques : Psaume 91.1
Jean 14.2
Pasuame 18.2

NDT : Iba Mahr utilise parfois I pour parler de qqun qui n’est pas lui, c’est le I que nous sommes tous ou encore le I créateur.

Oui L’Afrique étends ses mains
Et donne des remerciments pour cette délivrance
D’un homme qui se tient droit dans son être
Qui est descendu sur les montagnes de Sion

Lire la suite

Junior Reid – Woman Change Your Ways

Le début des années 80 c’est l’age d’or du Rub A Dub. Le Rub A Dub pour faire simple c’est une musique destiné à ce que les couples dansent collés serrés! C’est une époque où les thématiques de l’amour et du quotidien prédominent et ici Junior Reid réagit à une étude qui disait à l’époque qu’il y avait dans le monde plus de femmes que d’hommes. C’est l’occasion pour lui de justifier le fait d’avoir plusieurs relations en même temps et de dire aux femmes que c’est à elles de changer leurs attitudes!

nd: Il utilise un proverbe jamaïcain « old fire stick catch quick » ce qui veut dire un amour qui à déjà existé renaît facilement.

nd : La référence à Salomon a surement un lien avec le fait qu’il avait de nombreuses femmes et qu’il est connu pour sa sagesse..

Les femmes se battent pour les hommes
Femme femme

Lire la suite

George Dekker – Foey Man

George Dekker est le frère du légendaire Desmond Dekker et pendant l’époque du rocksteady il signe quelques hits locaux tels que celui ci à son nom et rejoint les Pioneers, grand groupe de rocksteady !
Le thème est un classique de la musique jamaïcaine, celui de le personne qui use et abuse des gens pour son profit et le rejet de ce genre d’attitude !

Arnaqueur, arnaque
Je dis arnaqueur ouais

Lire la suite

Admiral Tibett – Words Of My Mouth

Admiral Tibett est un artiste des années 1980s qui s’est développé autour du label de King Jammy’s et des ses productions digitales. Auteur de quelques gros hits dans les dancehalls jamaïcains il reste peu connu à l’extérieur de la Jamaïque et plus particulièrement du monde du sound system. C’est pourtant un chanteur qui à une voix très reconnaissable et un style original et qui écrit toujours des morceaux aux thèmes conscients et positifs!
Içi il reprend le Psaume 19 verset 14 qui dit  » Let the words of my mouth and the meditation of my heart be acceptable in thy sight  » ou en français  » que les propos de ma bouche et la méditation de mon cœur te soient agréables « . Mais plutôt que de simplement reprendre le Psaume il développe l’idée et la rend moderne et d’actualité dans le contexte de la musique!

Je ne suis pas venu ici tel un agneau qui vient a l’abattage
Je ne suis pas venu ici en tant que imposteur
Je ne suis pas venu ici en tant qu’exploiteur
Je suis venu représenter le Père

Lire la suite

Tony Tuff – Oh What A Day

Tony Tuff est un chanteur à la voix reconnaissable parmi toutes qui a commencé sa carrière avec les African Brothers aux cotés de Sugar Minott! Il reste méconnu du grand public et même si il a un talent indéniable il n’a jamais réellement signé de gros Hit a son propre nom. Cela dit il a d’excellentes productions à son actif comme ce  » Oh What A Day »!

Le thème apocalyptique est commun aux années 70s et débuts des années 80s où beaucoup de Rastas pensent qu’un changement planétaire est imminent. Je trouve ce morceau particulièrement émouvant dans son intensité et il reste à mon avis un des meilleurs du genre !

Ô quel jour merveilleux ca sera

Ô quel jour extraordinaire ca sera
lorsque chaque homme sera libre
Ô quel jour extraordinaire ca sera
lorsque chaque homme sera libre

Lire la suite

Tenor Saw – Run Come Call Me

Le business de la musique jamaïquaine à depuis ses débuts été un business geré de manière relativement amateur et qui été controlé pour la plupart par des producteurs aux manières d’agir peu orthodoxes pour ne pas dire autre chose. La majorité des artistes ayant peu ou pas d’éducation et n’ayant pas beaucoup de poids dans une discussion quand au paiment dû pour une production, les producteurs en profitent pour leur payer des salaires misérables et ne leur donner aucun droit sur les revenus engendrés… Pour ce qui est du live c’est à peine mieu avec de nombreux promoteurs verreux qui payent mal ou pas du tout les artiste pour leur prestations.. Tout ça commenca à changer à la fin des années 70s et surtout dans les années 80 lorsque les tout le monde commence à etre au courant que le reggae dégage d’importants bénéfices et chacun veut un part plus équitable! Içi Tenor Saw explique très clairment la situation!

NDT : Ali Button est le nom générique donné au travailleur indien venu travailler en Jamaïque et qui se fait exploiter pour une misère.

Tu cours m’appeller pour me faire venir
Tu cours m’appeller pour me faire venir
Mais assures toi que lorsque j’ai fini de travailler
Que je puisse être payé

Lire la suite

Morgan Heritage – Don’t Haffi Dread

Peut être le tube le plus emblématique de ce groupe aux origines jamaïquaines mais qui a évolué aux états unis. C’est un grand débat parmis les Rastas, faut il avoir des dreadlocks ou pas? Ce que dit l’Histoire c’est que les premiers Rastas ne portaient pas pour la plupart de dreadlocks et que c’est quelquechose qui s’est développé dans les années 50s. Pour certains il s’agit de suivre un Voeu du Nazir et suivre les règles édictées dans le Lévétique. Pour d’autres il s’agit de ne pas entraver la nature et donc de laisser faire ses cheveux qui naturellement s’enmellent et forment des lcoks. Pour ma part ça à été quelquechose qui m’a été personel et qui ma rappelé au fur et au mesure des années le chemin et les choix que j’avais pris. En tout cas ce morceau a fait polémique à sa sorti et le thème continue toujours d’alimenter les débats !

Tu n’as pas besoin d’avoir de dreads pour etre rasta ( pas besoin de dreads)
Il ne s’agit pas de quelquechose uniquement lié aux dreadlocks
C’est une conception divine du coeur

Lire la suite

John Holt – Police in Helicopter

Alors aussi surprenant que ça puisse paraître, j’ai traduit peu de chansons qui parlent d’herbe! C’est une plante qui fait partie de la société jamaïquaine depuis longtemps et qui, avec le développement du Rastafarisme et son usage ritualisé, est devenue emblématique du reggae et de la Jamaïque. Içi c’est un classique sur le thème avec une approche très militante. En effet John Holt, d’habitude plus habitué des ballades amoureuses, réagit avec véhémence aux opérations du gouvernement pour trouver et détruire la Ganja!

Oui chef, oui chef, oui chef, oui chef

Les policiers en helicoptère, cherchent la marijuana
Les policiers dans les rues cherchent la collie ( ndt un type de ganja)
Les soldats dans les champs, brûlent la collie
Mais si vous continuez à brûler la collie
Nous allons brûler vos champs de canne à sucre

Lire la suite

Jah 9 – Avocado

Dans une optique de rester aussi d’actualité que possible tout en choisissant des morceaux qui me plaisent et de nouveaux artistes intéressants il fallait bien faire un morceau de cette artiste assez novatrice! Issue de cette nouvelle génération de Rastas conscients qui forment le renouveau du « New Roots » elle pose ici un texte sur un des fruits tropicaux les plus délicieux et bénéfiques pour la santé, l’avocat, et son impact sur sa vie!
Ce morceau nous rappelle à quel point les jamaïcains peuvent êtres emphatiques lorsque il s’agit des choses qu’ils aiment !

*a noter qu’en Jamaïque les avocats sont appelés  » pear  » ce qui est le mot pour poire mais « avocado » est utilisé aussi !

Copasetic est un mot jamaïcain qui signifie « parfait » ou  » en place  »

J’ai un petit jeune qui s’appelle Orlando
Il a un lopin de terre a l’Est juste par là
Il sait que j’aime mon estomac car c’est comme ça qu’on ma elevé
Et ce que je préfère c’est quand il m’ammène des avocats

Lire la suite