JOHNNY OSBOURNE – CAN’T LEAVE JAH

Johnny Osbourne nous donne ici une superbe déclaration de sa foi en Haile Selassie, Jah Rastafari. Produit par King Jammy’s au début des années 80 sur une version revisité du Solomon Riddim, il nous rappel les raisons de la légitimité de Haile Selassie et réfute l’idée qu’il soit décédé en 1975 comme l’affirme le Derg, le mouvement révolutionnaire éthiopien qui prend le pouvoir en 1974…

Ndt : 1/ Lorsque les Rastas font référence à Israël, comme ici, c’est le plus souvent dans l’idée que la diaspora noire issu de l’esclavage est en réalité le peuple Juif mentionné dans la Bible. L’étoile de David fait partie de la symbolique de la royauté éthiopienne faisant allusion à la parenté du premier Empereur éthiopien Ménélik qui serait issu de l’union du Roi Salomon et de la Reine de Saba et c’est pour ces raisons que l’on retrouve cette étoile dans beaucoup de l’iconographie Rasta.

2/ HIM: en anglais cela veut dire « lui » mais dans le contexte de Haile Selassie
cela fait référence à un des ses titres His Imperial Majesty, Sa Majesté Impériale.

3/Lying lips is an abomination to the Lord : Proverbs 12:22

On ne peut pas laisser tomber Jah
Israël
Non

Lire la suite

Publicités

JOHNNY OSBOURNE – PURIFY YOUR HEART

Johnny Osbourne se distingue souvent par ses textes abordant des sujets variés et de manière originale. Une des bases du mouvement Rasta était le rejet de la religion telle qu’elle été présenté et vécue en Jamaïque, c’est à dire surtout le Christianisme inculqué de force pendant l’esclavage. Les Rastas ont toujours fustigé ce qu’ils considèrent comme des « cœurs-faibles  » qui se disent croyants mais qui n’appliquent pas leurs préceptes religieux à leurs propres vies. Ici c’est l’illustration de cette idée lorsqu’il parle des fidèles et la messe mais aussi à la fin du texte il élargit le propos en faisant le parallèle avec les dreadlocks. Il rappelle que de la même manière que ce n’est pas le fait de se rendre régulièrement à l’église qui fait qu’un homme est bon, pareillement ce n’est pas la longueur des dreadlocks qui indique la profondeur de la foi!

Tu te rends à l’église le dimanche
Il n’y a plus d’amour dans ton cœur le lundi
Tu essayes de me démontrer que
Tu te connais toi même
Tu as intérêt à purifier ton cœur, et ainsi tu te connaîtras
Tu as intérêt à purifier ton cœur, et ainsi tu te connaîtras

Lire la suite

Johnny Osbourne – Truth and Rights

C’est tout simplement un des morceau les plus connus du reggae partout dans le monde! Le riddim produit par Studio 1 est utilisé à l’origine par Al Campbell (un homonyme de celui qui connaîtra le succès dans les années 80s) avec son morceau Take a Ride, il aurait fait 2 chansons de plus a Studio 1 avant de redisparaitre dans la nature. C’est à son retour en Jamaïque, après avoir vécu quelques années au Canada, que Coxsone propose ce riddim à Johnny Osbourne qui revisite un paquet d’anciens riddims Studio 1 et compose ce que beaucoup de ses fans considèrent comme étant son meilleur album.Le texte nous appel à vivre comme il le faut en accord avec ce qui est vrai et juste, « truth and rights ». Un texte beaucoup inspiré par la Bible comme on peut le voir.

A noter que même ceux qui ne connaissent pas le reggae en France connaissent le riddim car il a été remis aux gout du jour par les Neg Marrons et leur tube « Le Bilan ».

NDT : – « When you think it’s peace and safety it could be a sudden destruction »
est un référence a la prophécie biblique Thessalonians 5:1-5

– « Render your heart and not your garments » Joel 2:13
Il y avait une habitude juive de dechirer ses vetements en signe de colère ou de tristesse ou de forte emotion. Ce passage a trait au pêché et enjoint les croyant de ne pas dechirer leurs habits mais de dechirer leurs coeurs, autrement dit de ne pas faire une manifestation exterieur de repentance mais plutot interieur qui est plus vraie.

Déchirez vos cœurs et non vos habits
La vérité est là pour ceux qui ont des yeux pour la voir
La partialité n’a aucune place dans ce jugement
Souviens toi des mots de la prophétie

Lire la suite

Johnny Osbourne – Inflation

Il y a encore un paquet d’artistes que j’adore et que je n’ai pas encore eu l’occasion de traduire , Johnny Osbourne fait partie de ces artistes  ! Pour montrer que la crise en Grèce en ce moment et la crise générale depuis des années n’a rien de nouveau voici un texte de  la fin des années 70 ! A ce moment la en Jamaique , l’Île subit un embargo tacite des Etats Unis pour avoir élu un gouvernement socialiste . Les étagères des magasins sont vides et les prix ne cessent de grimper ! Johnny Osbourne nous relate ce moment précis de l’histoire Jamaicaine qui est en fait une histoire universelle de la lutte entre la minorité richissime et l’énorme majorité du monde qui vit dans la pauvreté !

Les mères pleurent
Les enfants pleurent aussi
Alors arretez de parler
et faites ce que vous devez faire

Lire la suite