Dezarie – Law Fe The Outlaw

Dezarie a une voix super douce et une technique vocale irréprochable. Pour ces raisons, on pourrait se méprendre à penser qu’elle ne chante que des choses douces, des sortes de berceuses. Ca serait mal connaître les contenus de ses chansons. Depuis son premier album, Fya sorti en 2001, elle a toujours eu des textes militants voir vindicatifs. En effet, elle ne se contente pas de chanter l’amour romantique ou divin mais compose des morceaux qui s’attaquent au système en place et à tous les maux de la société dans laquelle nous vivons. Elle est clairement être influencée par l’Ancien Testament comme on peut le constater dans ce morceau avec sa référence à la loi Mosaïque qui dit que la rétribution d’un acte se doit d’être oeil pour oeil et dent pour dent. Dans ce morceau elle fustige différents acteurs du mal et les condamne à mort…

Oui
Jah dit

Lire la suite

Daweh Congo – Make Them Fight It

Une des particularités de Daweh Congo, au-delà de son style vocal, est la qualité et la profondeur de ses textes. Depuis ses débuts, il a écrit des morceaux abordant des thèmes variés, certains comme ici des thèmes qu’on pourrait dire vus et et revus dans la reggae. Cependant, là où Daweh Congo se distingue des autres c’est dans son approche et sa réflexion. Ici c’est une analyse minutieuse du rôle de la politique dans la société qui amène à une conclusion simple et des recommandations claires. Ce texte remet l’individu au centre du problème et nous enjoint de laisser les politiciens et les riches mener leurs guerres eux-mêmes contre eux-mêmes. Il nous pousse finalement à cesser d’être les pions d’un système qui ne profite qu’a un petit nombre qui eux ne se salissent pas les mains.

NDT: 1/ standpipe: littéralement tuyaux vertical, cela fait référence ici à ces robinets communs que l’on trouve dans les quartiers pauvres où les maisons ne sont pas raccordées au reséau d’eau courante pour tous.

2/ firestick: ici c’est un argot pour arme à feu

Combien de seaux vide, combien de robinets publics cassés
Combien de sans domicile fixe
Combien de nuits sans sommeil
Alors que ceux qui n’ont rien paient le prix
Pour des services que le système n’a jamais assurés

Lire la suite

Dennis Brown – A Cup Of Tea

Dennis Brown est un chanteur habité. Habité par la joie de vivre qu’il transmet ne serait-ce que par son sourire mais aussi par sa manière de chanter. Habité aussi bien par son amour pour les femmes que par son amour au sens plus large pour l’Humanité et la vie. Au cours de carrière il a chanté toutes ces choses et il a eu des morceaux à succès en abordant toutes ces thématiques. Ici c’est un plaidoyer pour que l’Humanité abandonne l’égoïsme et se mette à vivre en accord avec les paroles de Jah. Il nous enjoint de vivre comme nous devrions, comme les membres d’une grande famille mondiale.
Alors que beaucoup de Rastas Jamaïcains ne mangent pas de viande, ils sont nombreux à manger du poisson. Dans cette chanson on peut aussi faire un parallèle entre la multiplications des pains et des poissons par Jesus qui est relaté dans la Bible.

NDT : 1/ Children: lorsqu’il fait référence aux enfants, il fait référence aux enfants de Dieu.
2/ Livity : un mot Rasta qui indique une manière de vivre en accord avec les principes du mouvement Rasta

Tu ne peux pas vivre pour toi seul
Partages le pain autour de toi
Tenons-nous debout côte-à-côte

Lire la suite

Dennis Brown -Words of Wisdom

Dennis Brown est connu à travers le monde pour ses chansons d’amour qui ont fait ses plus grands succès. Mais pour autant tout au long de sa carrière il a écrit sur de nombreux sujets et la foi fait partie de ses thématiques les plus importantes. Dans ce morceau il tire de nombreuse références de la Bible pour construire un texte apocalyptique qui previent les Hommes de vivre comme il faut si ils souhaitent ne pas périr dans les derniers jours… On trouve des références notamment aux Proverbes 1, 8.8, 14.3 et 15.7 ainsi qu’une référence au Psaume 2 et 78.2. Il modifie d’ailleurs légèrement le Proverbe 15 en transformant « légumes » en  » herbe »…

J’ouvrirai ma bouche en parabole (Psaume 78.2)
Et chanterais les obscures dictons d’antan
La sagesse et la connaissance ne tend-t-elle pas ses bras (Prov 1)
Envers vous, ô enfants, je le crie

Lire la suite

Daweh Congo – Human Rights and Justice

Daweh Congo est un artiste un peu ovni sur la scène actuelle. Il commence sa carrière en 1994, à cette époque où il y a un retour à la popularité d’artistes
aux textes conscients, Rastas et militants. Pourquoi ovni? Alors qu’il s’inscrit bien dans une tendance, il a une manière toute à lui d’écrire ses textes et il chante avec une voix qui rappelle fortement celle de Burning Spear. Spear est un chanteur que peu d’artistes ont essayé de copier tant son style est particulier et singulier. Cela dit si on retrouve cette influence, Daweh Congo a une manière unique de structurer ses chansons et leur contenu ne ressemblent pas à ce qui se fait habituellement. C’est s’explique en partie par son niveau d’éducation élevé. En effet Daweh Congo a été à l’université et avant de devenir chanteur il est correcteur pour des journalistes et auteurs. Le morceau que j’ai choisi là illustre bien cette singularité linguistique tout en abordant des thèmes qui font partie des piliers de cette musique. Pour ce qui est du riddim, de manière assez surprenante, pour cet album qui porte le même nom que le single, il a utilisé de nombreux riddim ou dubs de morceaux de la fin des années 70 et début des années 80. Ici c’est le dub de « Hammer » de Barrington Levy qui a été utilisé. Pour moi, le résultat est si convaincant que quand j’ai découvert Daweh Congo, avant l ère de l’internet, je pensais que c’était un artiste contemporain au riddim et que le morceau avait été enregistré au début des années 80!

Ceci est un message destiné aux pauvres et aux riches
Pour un dur labeur, un récompense juste, qu’un règne juste s’établisse
Viens me dire, oui, si tu aimes ça
Si tu avais le pouvoir le mettrais-tu sur ta liste

Lire la suite

Don Carlos – Hog And Goat

Don Carlos a commencé sa carrière au milieu des années 70 en enregistrant un ou 2 singles solo avant de former Black Uhuru avec Duckie Simpson. Pourtant il ne restera que très peu de temps avec le groupe et le quitte avant leurs premiers enregistrements. C’est au cours des années 80s que Don Carlos connaitra le succès, Il fait partie de ses artistes qui chantent à la manière « Waterhouse » d’après le nom du quartier d’où viennent d’autres chanteurs au style similaire comme Michael Rose ou Junior Reid. Ce style très populaire dans les dancehalls fait qu’il sort de nombreux albums au cours des 80s avec des producteurs comme Junjo Lawes, Niney the Observer ou encore les frères Hoo Kim qui sont propriétaires du studio et label Channel One. A la fin des années 80 il travaille avec le label américain RAS records ce qui lui permettra de devenir de plus en plus populaire aux USA où il finira par s’installer. Les années 2000 le verront collaborer avec le groupe californien Groundation ce qui le remettra sur le devant de la scène et l’introduira à toute une nouvelle génération de jeunes fans. Ce morceau est un de ses premiers hits solos et il aborde un petite histoire comique sur fond de riddim exquis!

NDT: 1/ heights of reasoning: Les Rastas utilisent souvent le terme high pour décrire un état où l’on dépasse sa condition normale et qui ne s’applique pas seulement aux effets de l’herbe. De plus lorsque les Rastas débattent ou parlent d’un sujet on appelle cela un « reasoning » un raisonnement.

2/ Disturbancy: en Jamaïque la terminaison « ancy » et parfois rajoutée à des mots qui n’en ont pas besoin en anglais standard. Ici le mot anglais serait « Disturbance », on le retrouve avec d’autres mots comme ignorance ou violence…

Porc et chèvre

Lire la suite

Dennis Brown – Here I Come

Dennis Brown à chanté un nombre impressionant de hits au cours de sa carrière et c’est difficile de dire lequel serait le plus gros hit. Il s’agirait peut être de se demander le plus gros hit pour qui? En effet les chansons de Dennis Brown parlent et touchent des publics variés, pour ce qui est du plus grand succès mainstream ou commercial, même si j’aime pas trop le terme, on pourrait certainement avancer « Money In My Pocket ». Pour les amateurs de Roots profond et spirituel peut être pourrait on dire « Emmanuel » ou peut etre « Tribulation » ou bien encore « Whip them Jah »? Qui pourrait en définir un absolument au dessus des autres? Pour ce qui est des sounds addicts je pense que le titre que j’ai choisi ici « Here I Come » est peut être le plus apprecié de tous et reçoit session après session les forwards des massives depuis qu’il est sorti! Pourquoi? Au delà de son riddim fracassant on a l’impression d’y retrouver un concentré de Dennis Brown, de la positivité, un chant magistral et des textes qui touchent tout le monde! Un énième rappel que la qualité primera toujours sur la quantité, « Here I Come » c’est un texte avec peu de lignes mais tellement bien construites et chantées et avec une telle sincerité qu’elles envoutent tout auditeur doté d’un minimum de sensiblité! En effet la majorité de ce texte est une recomposition de differents extraits du Psaume 23 et Dennis a su faire un assemblage parfait en y ajoutant les lignes nécéssaires pour renforcer et rendre le texte personel.

NDT: 1/ Lorsqu’il parle d’enfants Dennis Brown fait référence à chacun d’entre nous en tant qu’enfants de Dieu.
2/ Oindre : Toucher (une partie du corps : le front, les mains) avec les saintes huiles pour bénir ou sacrer

L’amour et la haine ne pourront jamais être amis

Lire la suite

Don Carlos – Harvest Time

Don Carlos a commencé sa carrière au début des années 70 et connaîtra le succès et la reconnaissance dans les années 80 avec de nombreux albums d’une grande qualité musical et lyrique! Ce titre est celui qui donne le nom à un de ses meilleurs albums et à un contenu assez original. En effet il aborde un de ces piliers de la foi Rasta qui affirme que le peuple noir est en fait le peuple Isrealite des temps modernes. En effet les similitudes sont assez nombreuses entres le peuple Israelite de la Bible et l’histoire de la diaspora noire pour que le parallèle ne soit pas surprenant. Ici il emploi un langage et des références bibliques pour appuyer son propos. Des expressions comme « woe be unto » ou encore les terminaisons en « eth », qui ne sont plus utilisés dans l’anglais moderne, renvoient au langage de la Bible. Il adapte cette expression « To seperate the wheat from the chaff » qui se traduit par « séparer le bon grain de l’ivraie » pour décrire le moment du jugement…

Malheur a ceux qui font couler le sang
du peuple innocent de Jah

Jah va nettoyer l’ivraie
Et les séparer des bon grains
Car le jour de la récolte approche

Lire la suite

Dezarie – For The People

La puissance de la musique et pour moi tout particulièrement du Reggae tient à son impact autant mental que physique! A chaque fois que j’entends ce morceau, que ce soit la musique ou les textes, me touche profondement au point de faire mouiller les yeux! Parfois la musique et les textes parviennent à toucher et exprimer des choses en nous qui restaient inexeplicables ou inexprimables et c’est là une des choses les plus puissantes qui existe! Dezarie toujours aussi revoltée nous parle du rejet de ce monde qui nous tire vers le bas et un retour à une manière de vivre plus en équilibre avec la réalité! Pour le peuple par le peuple!

Pour le peuple
Par le peuple

Lire la suite

Damian Marley – Welcome To Jamrock

L’un des nombreux enfants de Bob qui poursuivent une carrière artistique, Damian est un peu différent des autres. En effet plutôt que de se contenter, et il pourrait très bien le faire, de reprendre le style et les chansons de son père il a preferé se forger sa propre identité et son propre style. Ce morceau n’est pas son premier hit mais c’est sans aucun doute le plus gros que ce soir pour lui ou pour les autres descendants Marley. Ce morceau reprend, en la metant au gout du jour, la version d’Ini Kamoze World A Reggae, lui même inspiré de  » This is Reggae Music » de Zap Pow. Damian sample aussi le refrain très relatif à son propos  » out in the streets they call it murder  »

NDT : 1/ on remarque içi l’utilisation du mot « bleach » il ne s’agit pas de javel dans ce cas mais du terme d’argot/patois pour désigner le fait de veiller tard ou faire nuit blanche.

2/ en Jamaïque le plus souvent lorsque on parle de Sandals on ne parle pas de chaussures mais du grand hotel de ce nom qui est un gros employeur et qui a été melé à des histoires louches …

3/ Mercie Gilles de m’avir preciser que Backto est un ghetto de KIngston et Jr Gong nous fait la comparaison entre les deux !

4/ Il y ades nombreux surnoms pour la Jamaïque, quelques exemples : Jamdown, Jamrock, Yard…

Dans la rue ils appellent ça le meurtre

Lire la suite

Dezarie – Gone Down ( Babylon Funeral )

Ce que j’aime particulièrement chez Dezarie, cette talentueuse chanteuse des îles Vierges, c’est la verve qu’elle met dans ses textes. La détermination et la force de ses convictions sont évidentes à l’écoute de textes comme celui çi oû elle nous annonce la chute de Babylone. Musicalement c’est ultra solide avec aux commandes Ron Benjamin, un des fondateurs de Midnite dont la plupart des musiciens sont réunis içi aussi. Fatal !

NDT : au sujet de Vieques , c’est une des grandes villes du Puerto Rico, un territoire autonome des Etats Unis, oû l’armée Américaine avait un site de test de missiles oû ils bombardaient la terre et la mer jusqu’à que les protestations firent cesser tout ça .

Tu chutes, tu chutes
L’enterrement de Babylone
Tu chutes, tu chutes

Ceux qui font leur lois et leurs politiques
C’est eux qui veulent nous manipuler comme des marionettes
Et votre numero d’identité et de sécurité sociale
Vous cherchez seulement à garder vos yeux maléfiques sur nous
Les yeux de voyeurs ( ndt : Peeping Tom est un nom générique pr un voyeur )
L’oncle Tom garde ses yeux sur nous

Lire la suite

Damian Marley & Nas – Road to Zion

Quelque chose d’un peu différent ! Içi c’est la combinaison du raggamuffin Jamaicain Damian Marley avec un des meilleurs rappeurs des Etats Unis , Nas . J’aime bien Damian parce que tout en étant capable de chanter dans la voix de son père si il veut il préfère trouver ses propres styles et directions comme là . Le morceau lui même décrit un monde apocalyptique et nous incite a toujours avancer sur le chemin de Zion ou de notre paradis si on préfère !

Yeah man ,
Jah sera là à attendre , c’est ce qu’on crie
Jah sera là à atendre

Lire la suite

Dennis Brown and Dhaima – Ah True

Denis Brown reste et restera toujours un de mes chanteurs préferès ! Içi il signe une combinaison assez particulière avec Dhaima . Dhaima est une chanteuse assez obscure , a ma connaisance ( et celle de discogs apparament aussi ! ) elle na signé qu’une poignée de morceaux ( 5 références )  mais sur ces quelques morceaux elle signe 2 hits  » Ina Jah Children  » qui rejouit tous les colléctionneurs et les amateurs de chanteuses de reggae et ce morceau « Ah True  » . Pourquoi combinaison particulière ? Parce que finalement tout au long du morceau elle ne fait que la doublure du lead de Dennis ce qui sans aucun doute donne quelquechose de spécial a ce morceau mais c’est assez rare que lors d’une combinaison le lead ne soit pas partagé ! Pour le texte c’est un appel à la pleine conscience de nos actions et de leurs intentions ! Un message de réflexion sur soi meme !

Mon peuple ecoutez attentivement cette réalité
C’est la vérité , C’est la vérité
C’est la vérité , C’est la vérité
Pas vrai ?

Lire la suite

Desi Roots – Go Deh Right

Voiçi un morceau qui nous montre que les barrières ne sont pas si figées que nous pouvons des fois le croire ! En effet beaucoup d’entres nous avons l’habitude de classifier les choses et ça se retrouve dans la musique et particulièrement dans la musique jamaïquaine! On aime bien dire que tel ou tel artiste est « conscient » ( aux textes engagés) alors que tel autre est plutot « slackness » ( au texte qui parle de choses taboues comme la violence et le sex) .. Içi c’est un chanteur à priori « roots » (si jamais ca veut dire quelquchose de précis)  Desi Roots, justement, qui chante un morceau qui ne parle que de sex! Sans vulgarité ni mépris mais au contraire en insistant sur la nécésité d’en faire quelquechose de serieux et de réel et de bon !

Je ne me soucie pas de comment tu veux appeller ça
Je m’en fous si c’est le jour ou la nuit
Je veut que tu saches, que si tu vas le faire
On s’attend à ce que tu le fasses bien

Lire la suite

Daddy Tar – Zigzawya

Je suis un fan de l’époque du digital Jamaicaine des années 80s et 90s, comme beaucoup d’entre nous je crois! Ce morceau est emblématique de cette période musicale mais aussi de la culture du moment qui dominait les dancehall et les ésprits. C’est une culture de violence politique  et de violences des gangs, le parraitre et l’argent sont à l’ordre du jour et chacun cherche un moyen de se mettre en avant! C’est aussi une époque ou il y a un flux continu d’armes qui arrivent en Jamaique en provenance des Etats-Unis et de l’Occident en général. Les badboys ont dédié un culte aux armes que l’on retrouve décrit dans cette chanson ou Daddy Tar nous fait l’apologie de son nouveau flingue autrichien un Sig Sauer ou Zigzawya !

Alors touts les mauvais garçons
Tout les hommes d’armes qui ont un coeur
Tout ceux qui ont leur flingue
Je ne parle pas de flingue comme mathématiques ( NDT jeu de mot sur Matic un type d’arme )
Ni de petits flingues de merde comme les 38 ( NDT millimètres )
On parle de flingues come le Zigzawya
Qui souffle les maisons et écrase les volcans

Lire la suite

Dezarie – Strengthen Your Mind

Un deuxième morceau de la fabuleuse Dezarie! Ici c’est une approche particulière par sa rareté, c’est un morceau ou Dezarie s’adresse directement aux hommes et leur dit de renforcer leurs esprits car nous vivons une époque perturbée et mystérieuse! Les conseils d’une femme qui parait bien sage !

Renforce ton ésprit
nous vivons une époque grave
Une époque si mysterieuse
nous vivons une époque grave X2

Lire la suite

Don Carlos – Live in Harmony

Je suis un grand fan de Don Carlos et voiçi le premier tune de lui que j’ai décidé de traduire!
Comme certains doivent le savoir c’est pas toujours une bonne idée de rencontrer ses idoles, c’est tellement facile d’être décu … J’aime Don Carlos car au dela de sa voix magique et des riddims toujours bons qui l’accompagnent, ses textes m’ont toujours parlé! Notament celui çi qui nous encourage à vivre mieux avec nous même et les uns avec les autres et de participer à un monde d’Unité et d’Harmonie! Donc je disais, grand fan de Don Carlos j’ai eu la chance de le rencontrer 2 fois très brièvement et les 2 fois j’ai eu la preuve que l’homme qu’on devinait derrière le chanteur était le même que celui à qui j’étais en train de parler : un homme rempli de sagesse et de bienveillance et d’amour! Un maximum de respect à tous les gens comme lui qui restent intègres et vrais !

Toutes ces disputes et ces conflits
Nous n’en avons pas besoin
Nous devrions vivre comme un seul être
et en Harmonie

Lire la suite

Daweh Congo – Ital Menu

Je profite de ce blog pour mettre en avant un artiste que j’apprécie particulièrement: Daweh Congo! Il est malheureusement méconnu du grand public mais pourtant je trouve qu’il est plein de talent! Avec une voix qui me fait un peu penser à Burning Spear et des textes originaux et écrits d’une manière bien à lui il mérite que ces morceaux sois compris! Donc voila un très joli texte sur le partage d’une nourriture saine avec quelqu’un que l’on apprécie!

Dedicassé à une fille des beaux quartiers, assez bien vu en société
( NDT Livicated et non pas dedicated en patois )
Maintenant une reine naturelle ( NDT Empress pr les Rasta ) dans mon tabernacle

Ital est au menu, un dîner pour deux
Ital est au menu, mon ragoût Ital
Ital est au menu, si tu aimes le Calaloo
Ital est au menu, plutot agréable

Lire la suite

Dennis Brown – Rub A Dub All The Time

Parce que c’est le souhait de n’importe quel amateur de musique jamaicaine d’avoir le droit de pousser les watts dedans ou dehors et d’écouter cette musique qui nous passionne tous les jours!

Si ce monde m’appartenait
Je jouerai du rub a dub tout le temps
Et je le jouerai dans n’importe quel style
Je le jouerais tout le temps
Dans un style rub a dub
Jouerai dans un style different
Jouerai a n’importe quel moment
Jouerai tout le temps

Lire la suite

Dennis Brown – Rocking Time

C’est une particularité de la façon que nous avons de communiquer que selon comment les choses sont dites elles ont du poids ou non !

J’ai eu l’occasion de parler avec des gens (français ) qui m’ont dit « ça va dans le reggae ils se foulent pas pour les textes » J’ai donc choisi un texte de Dennis Brown pour illustrer que si on ne le voit que noir sur blanc un texte peut paraître simpliste , sans grande profondeur , MAIS ces mêmes textes lorsqu’ils sont chantés avec tout son cœur et sa sincérité parlent a tout le monde !

L’heure de danser !

Non Amour
Ne me rends pas triste

Laisse moi danser avec toi
Je veut cette danse avec toi
Qu’on danse toute la nuit
Parce que c’est comme ca que je me sens

Laise moi savoir quel est ton nom
et je ferrai pareil
Dis moi de quoi as tu faim
Et j appaiserai ton esprit

Amour …
Ne me rend pas triste

Je dis on va danser
on va danser

Plus on est ensemble
plus heureux on sera

On va danser

Traduction Copyright James Danino

Dezarie – Travellers

Une chanson avec un texte tellement sensible et bien écrit , malheureusement la traduction ne lui rend pas toute sa beauté mais le sens est la !

Voyageant…

Des voyageurs venus de loin
voyageant
qui cherchent du répit à leur malheur
du répit a la douleur
et il n’ont nul part ou aller
un endroit pour se reposer , tu cherches
voyageant

Lire la suite

Devon Russell – Gully Bank

Pour tous les fans de deep roots , bad boy business in Jamaica!

Certains disent qu’ils sont durs
Jah Jah dit que je suis solide
Il faut que tu sois un « hombre » dur
Pour pouvoir rester en ville
Il faut que tu sois un « hombre » ( NDT espanol) dur dur
Pour pouvoir te déplacer oû tu veut

Tu dois être vraiment relaxe
si tu veut garder ta couronne x 2

Quand ils organisent leur soirees
Ils s’habillent avec leur grosse arme (NDT Tengae Lance, une lance lourde en patois) x 2
Ils s’habillent avec leur gros flingue
et viennent

C’est pour ca que je dis qu’il faut être un dur

Les caids sont enterés sur les bords du « Gully  » ( NDT canal ou égout ) x3
à l’epoque ou nous vivons

Quand ils organisent leur soirées
Ils s’habillent avec leur grosse arme x 2
Ils s’habillent avec leur  gros flingue
et viennent

C’est pour ca que je dis qu’il faut être un dur

Les caids sont enterés sur les bords du « Gully  » x3
ya personne qui va te l’expliquer
ya personne qui va me l’expliquer

 

ENGLISH PATOIS :

 

Some say them tough
Jah Jah say me rough

You’ve got to be a tough hombre
To stay in town
You’ve got to be a tough tough hombre
If you want to move round and round
You’ve got to be real cool
If you want to keep your crown

When them keep them dance
Them dress up with them Tengae Lance X2
When them keep them dance
Them dress up with them big long gun
and come

That’s why I say
You’ve got to be tough

Ranking ah bury pon gully bank X3
In this time

When them keep them dance
Them dress up with them Tengae Lance X2
When them keep them dance
Them dress up with them big long gun
and come

That’s why I say
You’ve got to be tough

Ranking ah bury pon gully bank X3
In this time

Aint nobody gonna spell it out for you
Aint nobody going to spell it out for me

Traduction Copyright James Danino